Qui sont les Liseuses ?

logo liseuses basse def

Nées en 2011, unies par leur goût pour la littérature, les Liseuses de Bordeaux explorent l’actualité littéraire, commentent les livres et rencontrent les auteurs. Coups de cœur ou coups de griffe, elles réagissent et partagent leurs avis sur ce blog, avec vous.

Nous contacter : liseuses@yahoo.fr
La presse parle de nous… c’est par ici

marisa tab

MARISA
Depuis toute petite, je mange les livres. Et j’adore offrir des livres. Curieuse, j’ai toujours aimé savoir ce que mes amis et mes proches lisaient, car je pense que le lecteur est le reflet de ce qu’il lit.
Mes auteurs préférés ? Truman Capote, Raymond Carver, Cormac McCarthy, Paul Auster, Ron Rash. Mais aussi Pascal Quignard, Jean Echenoz… La liste est longue.
Les Liseuses de Bordeaux sont nées de ma passion pour les livres. J’ai réuni des personnes qui aimaient lire et qui souhaitaient partager ce goût de lire.
Depuis 2011, nous nous réunissons chaque mois pour échanger autour de la littérature. Une franche camaraderie est née de ces échanges. En chacune, nous connaissons la lectrice. « Tiens, j’ai amené ce livre aujourd’hui, je pense que ça devrait te plaire. » « Tu devrais lire ceci, toi qui a aimé ça. » Il y a aussi ces livres pirates que nous échangeons sous le manteau. Il y a celle qui amène des livres érotiques, et celle qui menace de raconter la fin d’un roman, celle qui met des Post-it dans ses livres et celle qui préfère lire son petit texte critique plutôt que d’improviser devant les copines. Il y a celle qui a détesté tel livre, et celle qui au contraire l’encense. Autant de différences, mais à chaque fois cette passion, cet enthousiasme qui nous réunit.
Ce blog prolonge ces moments d’échanges et présente les auteurs qui nous ont transportées, pour le meilleur ou pour le pire.

Les posts de Marisa c’est par ici
Marisa a réalisé notamment les interviews des écrivains Rodolphe BarryArnaud Cathrine, Sorj Chalandon, Katarina Mazetti, Audur Ava Olafsdottir, Delphine Roux, des éditeurs Finitude, Gallmeister et Marie-Caroline Aubert (Le Seuil), de Cécile Quintin et Martine Laval (Lettres du Monde), des traductrices Lena Grumbach et Isabelle Reinarhez.
Elle a animé des rencontres avec Pascale Roze, Peter May, Jean-Marie Blas de Roblès, Jérôme Ferrari, Pascale Pujol, Sylvie Granotier, Ron Rash.

florence tabFLORENCE
J’ai toujours aimé lire, j’ai toujours lu. Beaucoup ? Je ne sais  pas. Tout dépend de votre « mètre-étalon ». Mais plus que la  moyenne, c’est certain. Alors, comme toute lectrice, je suis  souvent seule. Un livre est une solitude qui parle à une autre  solitude. Et bien que solitaire, la solitude commençait à me  peser. Alors quand Marisa m’a proposé d’intégrer le groupe des  Liseuses, j’ai accepté. Maintenant, je partage mes lectures, mes  goûts, mes envies. Et je lis des livres que je n’aurais jamais  pensé acheter ! Les Liseuses m’ont permis de (re)découvrir la  lecture. Et l’écriture, mais ça c’est une autre histoire…

Les posts de Florence c’est par ici
Florence a réalisé notamment les interviews des écrivains Audur Ava Olafsdottir, Craig Johnson, Joseph Boyden, Katarina Mazetti, Cécile Coulon,Erri de Luca, Léonor de Récondo, Astrid Manfredi, Laura Kasischke, de Cécile Quintin (Lettres du Monde), des traducteurs Aurélie Tronchet, Marc Amfreville et Lena Grumbach.
Elle a animé des rencontres avec Peter May, PEF et Jean-Paul Didierlaurent, Phil Klay, Sylvie Granotier, Anna Enquist, Philippe Torreton et Carole Martinez.

marie-france-tabMARIE-FRANCE
Mon rapport à la lecture? Il fut longtemps addictif. J’ai empilé les histoires avec gourmandise, comme autant de sources d’évasion.
La lecture, c’est un alunissage aux quatre coins de la terre, l’émergence d’un univers à des années-lumière de mon quotidien. Mais inversement, c’est aussi la mise en évidence de l’étrangeté du quotidien. A cet égard, les romans anglo-saxons ont été et restent encore mes préférés. Leur puissance narrative, leurs constructions romanesques m’ont souvent tenue en haleine.
La lecture, c’est aussi de subtiles rencontres : celle d’un mot, d’une expression, d’un passage, bref d’un texte  dont la justesse me frappe et me fait revenir sur lui.  Un retour à quelque chose d’oublié, d’enfoui en moi. S’instaurent alors des correspondances troublantes que seule, l’intuition peut  saisir et qui font de la lecture un pur ravissement. Des noms me viennent : Proust, Virginia Woolf, Nathalie Sarraute et bien d’autres encore…
Bref, en ce qu’elle nourrit et structure mon imaginaire et sait me renvoyer à la connaissance de moi et des autres, la lecture est et restera un des pivots magiques de mon existence. Ne parlons pas de la rencontre avec l’écriture qui l’éclaire d’un nouveau jour et la complète. Mais ceci est une autre histoire …

Les posts de Marie-France c’est par ici

edith tabÉDITH
Premier souvenir de lecture : je suis en CM1 et ma mère décide de me faire lire à voix haute. Horreur, je ne sais pas lire, je déchiffre ! Elle court alors chez mon instituteur qui me gardera à chaque récréation pour rattraper mon retard.
Deuxième souvenir de lecture : j’ai douze ans et je cherche un livre à lire. Mes parents m’interdisent de lire les Histoires d’amour de l’histoire de France ( ils sont très prudes ! ) de Guy Breton. Je m’avale les 24 volumes en un rien de temps. Enfin, j’aime lire ! S’en suivront des collections d’auteurs comme Agatha Christie ou Robert Merle. Quand j’aimais un auteur, j’avais du mal à le quitter ! Je suis resté un peu comme ça. Le club de lecture, c’est à Bucarest. Le groupe s’est monté d’une part pour l’échange de lecture mais aussi de livre car on avait beau bourrer nos valises, les stocks s’épuisaient vite. Au début, nous étions 4, puis le groupe s’est étoffé.
J’ai tout de suite aimé les échanges (parfois vifs !), la découverte d’auteurs, le mélange de génération…..
Alors quand la sœur de Marisa m’a donné ses coordonnées, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion !

Les posts d’Édith c’est par ici
Elle a réalisé l’interview de l’écrivain Sorj Chalandon.

isa-cadreISABELLE G.alias BABETH
Ce que je recherche avant tout dans mes lectures c’est la connaissance de soi et des autres. Mieux comprendre les relations humaines.
Je prends toujours un livre avec l’envie qu’il me transporte, qu’il m’entraîne ailleurs mais pour au final reposer les pieds sur terre avec une richesse supplémentaire. Chaque livre est une façon d’avancer. « Je crois en les mots. Je suis un croyant des mots » Elif Shafak. Même si « les mots c’est comme les armes, ça tue pareil » Léo Ferré.
A une époque où les gens sont de plus en plus individualistes, faire et partager du plaisir gratuitement au sein d’une communauté, les Liseuses de Bordeaux, est une des choses dont je suis le plus fière. C’est le plaisir de partager avec des personnes ayant le même amour pour les livres et l’écriture.

Les posts de Babeth/Isa G., c’est par ici
Babeth a réalisé notamment les interviews des écrivains Cécile Chartre, Brigitte Giraud, Kinga Wyrzykowska,Sorj Chalandon, Edgar Sekloka, Ovidie, Barbara Constantine et Frederique Deghelt, Tatiana de Rosnay et son éditrice Héloïse d’OrmessonRachid Santaki, de Virginie Grimaldi et de l’auteur de bande dessinée Alfred et des organisateurs de Lire en Poche.
Elle a animé des rencontres avec Douglas Kennedy, Véronique Ovaldé, Caryl Férey, PEF, Jean-Paul Didierlaurent, Philippe Delerm et Marc Lévy, Harlan Coben, Aurélie Valognes et Virginie Grimaldi.

berangère tab2BÉRENGÈRE
Les mots que j’aime lire…
Les mots que j’aime doivent être crus, sans forcément n’être qu’une histoire de cul. Bien au contraire, sous leur feu, je brûle, bleue au cœur et braisée à corps. J’aime me retrouver dans l’histoire d’un autre sort !
Les mots qui me font fondre doivent être cuits sans être coulants de bons sentiments. A sentir la tendresse qui s’en dégage, ils ne sont pas si sages ! Le bleu devient rosé et piquant. Moi, j’aime les mots cuits épicés et mordants !

Les posts de Bérengère c’est par ici
Elle a réalisé les interviews des écrivains Brigitte Giraud et Ovidie, elle a animé une rencontre avec Agnès Desarthe et Brigitte Giraud.

isaD copieISABELLE D.
Née à Paris en mai 1968, j’ai hérité de cette période agitée, un goût certain pour les pavés : Le Fléau de Stephen King  et ses 1500 pages d’horreur ne me fait pas peur, Armadale de Wilkie Collins et ses 800 pages de tourments de l’âme non plus. Je les dévore dès que j’ai une journée entière à consacrer à mon loisir préféré. J’aime aussi les toutes petites choses qui pèsent trois grammes, comme Aex triplex de Robert Louis Stevenson dans la jolie collection Sillage, que j’ai acheté parce qu’il était « mignon ».
Ce que je cherche dans les livres ? De l’émotion (mais pas frelatée), de l’intelligence (mais pas hermétique), une rencontre spirituelle ou une échappée vers l’aventure… Mes chouchous : Sébastien Japrisot, Mark Twain, Dino Buzzati, Jorn Riel, Ray Bradbury, Maurice Leblanc, Panaït Istrati.
L’émotion, la rencontre, la découverte, je les retrouve aussi lors de nos réunions des Liseuses, dans nos échanges autour des livres et des écrivains.

Les posts d’Isabelle c’est par ici
Isabelle a réalisé l’interview de l’auteur de bande dessinée Alfred.

laetitia tabLÆTITIA
Pour moi, ce sont l’écriture, et le hasard de belles rencontres qui m’a fait rejoindre le sympathique cercle des Liseuses… Occasion de lire davantage, et flairer par d’autres regards et sensibilités des ouvrages qui ne seraient pas venus sur ma route, occasion de partager des coups de cœur, et émotions littéraires…au travers de livres qui racontent la vie, la réinventent, l’imaginent…

Les posts de Lætitia c’est par ici
Lætitia a réalisé l’interview des écrivains Brigitte Giraud et Léonor de Récondo. Elle a animé une rencontre avec Agnès Desarthe et Brigitte Giraud.

hélène tab 2HÉLÈNE qui est partie, désormais, vivre d’autres aventures…
Mes Liseuses
Je me souviens de notre première rencontre il y a trois ans au café Dijeaux à Bordeaux. Le serveur n’était pas aimable. C’était l’hiver, il faisait nuit. Je suis arrivée en retard, huit femmes étaient serrées autour de tables trop petites. J’ai été étonnée et ravie de leur jeunesse. Je connaissais Isabelle qui m’avait parlé du projet et Lætitia que je rencontrais régulièrement dans un atelier d’écriture.
Marisa menait les débats avec autorité expliquant son envie de constituer un groupe de lecture centré sur le plaisir de lire et d’échanger.
Cette idée me plaisait beaucoup, la lecture prenait de plus en plus de place dans ma vie et j’étais souvent frustrée de n’avoir personne avec qui partager mes coups de cœur.
J’ai été épatée par le sérieux et la solennité avec lesquels chacune d’entre nous a présenté ses auteurs favoris, ses livres fétiches.
Sans mes compagnes des Liseuses, je n’aurais jamais découvert ou redécouvert Truman Capote, Jane Austen, Violette Leduc, Colette, Eugène Savitzkaya, …
Aux livres et aux rires se sont ajoutés les p’tits gâteaux, les tisanes et autres boissons à bulles. Les débats sont plus dissipés, les sélections moins rigoureuses mais circulent toujours l’excitation de la découverte, le plaisir de surprendre, de faire naître l’émotion et de contribuer à notre toute petite échelle à faire vivre les livres et leurs auteurs.

Les posts d’Hélène c’est par ici
Hélène a réalisé les interviews de l’écrivain Erri de Luca et des éditions Anacharsis.
Hélène a animé une rencontre avec Fabienne Queyroux.

Publicités

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s