Qui sont les Liseuses ?

logo liseuses basse def

Nées en 2011, unies par leur goût pour la littérature, les Liseuses de Bordeaux explorent l’actualité littéraire, commentent les livres et rencontrent les auteurs. Coups de cœur ou coups de griffe, elles réagissent et partagent leurs avis sur ce blog, avec vous.

Nous contacter : lesliseusesdebordeaux@gmail.com
La presse parle de nous… c’est par ici

MARISA
Depuis toute petite, je mange les livres. Et j’adore en offrir. Curieuse, j’ai toujours aimé savoir ce que mes amis et mes proches lisaient, car je pense que le lecteur est le reflet de ce qu’il lit.
Mes auteurs préférés ? Truman Capote, Raymond Carver, Paul Auster, Ron Rash, David Vann, Jón Kalman Stefánsson,… Mais aussi Pascal Quignard, Jean Echenoz… La liste est longue et hétéroclite.
Les Liseuses de Bordeaux sont nées de ma passion pour les livres. J’ai réuni des personnes qui aimaient lire et qui souhaitaient partager ce goût de lire.
Depuis 2011, nous nous retrouvons chaque mois pour échanger autour de la littérature. Une franche camaraderie est née de ces discussions. En chacune, nous connaissons la lectrice. « Tiens, j’ai amené ce livre aujourd’hui, je pense que ça devrait te plaire. » « Tu devrais lire ceci, toi qui a aimé ça. » Il y a aussi ces livres pirates que nous échangeons sous le manteau. Il y a celle qui amène des livres érotiques, celle qui menace de raconter la fin d’un roman, celle qui a détesté tel livre, et celle qui au contraire l’encense. Autant de différences, mais à chaque fois cette même passion, cet enthousiasme qui nous réunit.
Ce blog prolonge ces moments d’échanges et présente les auteurs qui nous ont transportées, pour le meilleur ou pour le pire.

Les posts de Marisa sont ici
Marisa a réalisé notamment les interviews des écrivains Rodolphe BarryArnaud Cathrine, Sorj Chalandon, Katarina Mazetti, Audur Ava Olafsdottir, Delphine Roux, des éditeurs Finitude, Gallmeister et Marie-Caroline Aubert (Le Seuil), de Cécile Quintin et Martine Laval (Lettres du Monde), des traductrices Lena Grumbach et Isabelle Reinarhez.
Elle a animé des petits-déjeuner avec Catherine Poulin, Jean-Christophe Rufin, Agnès Martin-Lugand et assuré la médiation de rencontres avec Pascale Roze, Peter May, Jean-Marie Blas de Roblès, Jérôme Ferrari, Pascale Pujol, Sylvie Granotier, Ron Rash, Véronique Ovaldé, Leonor De Récondo, Maud Simonnot, Romaric Vinet-Kammerer, Jean Hegland, Jean-Baptiste Maudet, Muriel Barbery, Joseph Ponthus et Gaëlle Nohant.

FLORENCE
J’ai toujours aimé lire, j’ai toujours lu. Beaucoup ? Je ne sais  pas. Tout dépend de votre « mètre-étalon ». Mais plus que la moyenne, c’est certain. Alors, comme toute lectrice, je suis  souvent seule. Un livre est une solitude qui parle à une autre  solitude. Et bien que solitaire, la solitude commençait à me  peser. Alors quand Marisa m’a proposé d’intégrer le groupe des Liseuses, j’ai accepté. Maintenant, je partage mes lectures, mes  goûts, mes envies. Et je lis des livres que je n’aurais jamais pensé acheter ! Les Liseuses m’ont permis de (re)découvrir la  lecture. Et l’écriture, mais ça c’est une autre histoire…

Les posts de Florence sont ici
Florence a réalisé notamment les interviews des écrivains Audur Ava Olafsdottir, Craig Johnson, Joseph Boyden, Katarina Mazetti, Cécile Coulon, Erri de Luca, Léonor de Récondo, Astrid Manfredi, Laura Kasischke, d’Eduardo Berti, de Cécile Quintin (Lettres du Monde), des traducteurs Aurélie Tronchet, Marc Amfreville et Lena Grumbach.
Elle a animé un petit-déjeuner avec Carole Martinez et assuré la médiation de rencontres avec Peter May, PEF, Jean-Paul Didierlaurent, Phil Klay, Sylvie Granotier, Anna Enquist, Véronique Ovaldé, Leonor De Récondo, Philippe Torreton, Luke Mogelson, David Diop et Tommy Orange.

MARIE-FRANCE
Mon rapport à la lecture? Il fut longtemps addictif. J’ai empilé les histoires avec gourmandise, comme autant de sources d’évasion.
La lecture, c’est un alunissage aux quatre coins de la terre, l’émergence d’un univers à des années-lumière de mon quotidien. Mais inversement, c’est aussi la mise en évidence de l’étrangeté du quotidien. A cet égard, les romans anglo-saxons ont été et restent encore mes préférés. Leur puissance narrative, leurs constructions romanesques m’ont souvent tenue en haleine.
La lecture, c’est aussi de subtiles rencontres : celle d’un mot, d’une expression, d’un passage, bref d’un texte  dont la justesse me frappe et me fait revenir sur lui.  Un retour à quelque chose d’oublié, d’enfoui en moi. S’instaurent alors des correspondances troublantes que seule, l’intuition peut  saisir et qui font de la lecture un pur ravissement. Des noms me viennent : Proust, Virginia Woolf, Nathalie Sarraute et bien d’autres encore…
Bref, en ce qu’elle nourrit et structure mon imaginaire et sait me renvoyer à la connaissance de moi et des autres, la lecture est et restera un des pivots magiques de mon existence. Ne parlons pas de la rencontre avec l’écriture qui l’éclaire d’un nouveau jour et la complète. Mais ceci est une autre histoire …

Les posts de Marie-France sont ici
Marie-France a animé des rencontres avec Victor Pouchet, Stéphanie Hochet, Emmanuelle Favier, Gaëlle Josse et Frédérique Deghelt, ainsi qu’un petit-déjeuner avec Maylis de Kerangal.

ÉDITH

Outre nos rencontres toujours riches d’échanges et de bonne humeur, les Liseuses m’ont permis d’ouvrir l’horizon de mes lectures. Avant, je me contentais des conseils de mon entourage ou d’articles de magazines. J’achetais tous les livres des auteurs que j’aimais (ce que je fais toujours !), rien de plus. Mais grâce aux Liseuses je me suis ouverte entre autres à la littérature américaine ou à des lectures plus féminines. J’ai été également plus exigeante dans mes choix. De mes articles, je me souviens par exemple de L’amour du bon Dieu de James McBride. J’avais beaucoup aimé ce livre racontant l’histoire d’un abolitionniste mystique à la tête d’une petite armée loufoque. Je viens de m’y replonger car une série adaptée du livre est sortie à l’automne. Je me souviens également du livre très touchant de Philippe Besson Arrête avec tes mensonges. Le fait d’avoir partagé nos impressions avec Babeth a été très enrichissant et permet d’aller plus loin dans l’analyse de la lecture.

Ce qui m’impressionne chez les Liseuses, c’est la façon dont elles ont évolué. Au départ, nous n’étions qu’un petit groupe passionné qui se réunissait pour parler des livres que l’on avait envie de partager. Aujourd’hui c’est une association et certaines des Liseuses interviennent dans les salons, font des interviews, organisent des lectures publiques… Je les remercie d’ailleurs de ne pas mettre de coté celles qui en font moins et dont je fais partie.

Les posts d’Édith sont ici
Edith a réalisé l’interview de l’écrivain Sorj Chalandon et animé un petit-déjeuner avec Michel Bussi.

ISABELLE G.alias BABETH
Je prends toujours un livre avec l’envie qu’il me transporte, qu’il m’entraîne ailleurs mais pour au final reposer les pieds sur terre avec une richesse supplémentaire. Chaque livre est une façon d’avancer. Le lien qui me relie aux Liseuses de Bordeaux n’est pas de l’amitié. C’est de la sororité. Si je me lance dans un projet de lecture, de rencontre avec un auteur, je peux toujours compter sur les Liseuses. Cette solidarité est notre force et la raison de notre longévité. J’aime regarder le chemin parcouru depuis dix ans, j’ai un autre regard sur la littérature grâce à leurs conseils. Elles m’ont fait découvrir la littérature américaine (le choc à la lecture de My absolute darling de Gabriel Tallent, le plaisir de lire Pete Fromm ) et les polars nordiques. De mon côté, je leur ai fait découvrir des auteurs classés en jeunesse ou des romanciers comme Amandine Dhée ou Pierre Raufast. A la différence d’un journaliste, nous choisissons les auteurs que nous mettons en exergue, que ce soit pour animer une rencontre ou pour écrire un post sur le blog. Nous ne sommes pas sous influence mais libres de nos décisions ! Et c’est cette liberté qui me plaît chez les Liseuses de Bordeaux.

Les posts de Babeth/Isa G. sont ici
Babeth a réalisé notamment les interviews des écrivains Cécile Chartre, Brigitte Giraud, Kinga Wyrzykowska,Sorj Chalandon, Edgar Sekloka, Ovidie, Barbara Constantine et Frederique Deghelt, Tatiana de Rosnay et son éditrice Héloïse d’OrmessonRachid Santaki, de Virginie Grimaldi et de l’auteur de bande dessinée Alfred et des organisateurs de Lire en Poche. Elle a également interviewé Pascale Fougère, interprète.
Elle a animé des petits-déjeuners avec Douglas Kennedy, Véronique Ovaldé, Aurélie Valognes, Harlan Coben, Caryl Férey, PEF, Philippe Delerm, Marc Lévy, Françoise Bourdin, Gilles Legardinier, Laurent Gaudé. Elle a proposé des lectures et siestes musicales autour des livres d’Olivier Bourdeaut, Véronique Ovaldé, Elena Ferrante, Barbara Constantine, Pierre Raufast et Gilles Abier. Elle a assuré la médiation de rencontres avec PEF et Jean-Paul Didierlaurent, Aurélie Valognes et Virginie Grimaldi, Camille Cornu et Jean-Baptiste Andréa.

BÉRENGÈRE
Les mots que j’aime lire…
Les mots que j’aime doivent être crus, sans forcément n’être qu’une histoire de cul. Bien au contraire, sous leur feu, je brûle, bleue au cœur et braisée à corps. J’aime me retrouver dans l’histoire d’un autre sort !
Les mots qui me font fondre doivent être cuits sans être coulants de bons sentiments. A sentir la tendresse qui s’en dégage, ils ne sont pas si sages ! Le bleu devient rosé et piquant. Moi, j’aime les mots cuits épicés et mordants !

Les posts de Bérengère sont ici
Bérengère a réalisé les interviews des écrivains Brigitte GiraudOvidie et Derek Munn. Elle a animé des rencontres avec Agnès Desarthe et Brigitte Giraud, Elsa Osorio, Martin Winckler, Emmanuelle Favier, Gaëlle Josse et Frédérique Deghelt. Elle a également animé des petits-déjeuners avec Aline Kiner et Mathias Malzieu.

ISABELLE D.

Je lis au fil du hasard des livres prêtés par mes amis et par les Liseuses, de rares livres achetés en librairie, et des livres reçus en cadeau. J’ai beaucoup lu aussi en tant que jury de prix pour Lire en Poche, Le livre jeunesse Cultura, le Prix France Québec. Je lis également de nombreux livres dénichés dans les «boites à livres» de Bordeaux, de Cenon, de villages d’Ariège, d’Ardèche ou de Provence, au fil des randonnées. Les boites à livres sont des îles aux trésors où je me laisse surprendre : j’y trouve souvent exactement ce que je n’y cherchais pas à cet endroit-là, ce jour-là.

Je lis pour comprendre (Kukum de Michel Jean sur l’histoire des autochtones du Québec), pour oublier (un bon polar de la collection Rivages noirs), pour me perdre dans la vie des autres (Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie), pour pleurer et pour rire (Le Dernier Rêve de la raison de Dmitri Lipskerov, excellent). Je lis parce que c’est vital ! Avec les Liseuses, j’aime particulièrement les rencontres autour d’un livre en commun. En 2020, L’art de la joie de Goliarda Sapienza a été l’occasion d’échanger nos impressions de lectrices, et ainsi d’apprendre des autres et d’affiner notre regard. Ce qui lie les Liseuses de Bordeaux, me semble-t-il, ce sont aussi leurs différences. Elles sont fortes, elles sont enrichissantes.

Dans l’écriture aussi, c’est le partage que je préfère. En écrivant avec un ami sur Sérotonine de Houellebecq ou en interviewant le dessinateur Alfred avec Babeth, je vois l’occasion de préciser ma pensée et ainsi d’être plus juste. Et de m’amuser davantage.

Les posts d’Isabelle sont ici
Isabelle a réalisé l’interview de l’auteur de bande dessinée Alfred et un entretien du poète Jérôme Leroy.

LÆTITIA
Pour moi, ce sont l’écriture, et le hasard de belles rencontres qui m’a fait rejoindre le sympathique cercle des Liseuses… Occasion de lire davantage, et flairer par d’autres regards et sensibilités des ouvrages qui ne seraient pas venus sur ma route, occasion de partager des coups de cœur, et émotions littéraires…au travers de livres qui racontent la vie, la réinventent, l’imaginent…

Les posts de Lætitia sont ici
Lætitia a réalisé l’interview des écrivains Brigitte Giraud et Léonor de Récondo. Elle a animé des rencontres avec Agnès Desarthe et Brigitte Giraud, Thomas Vinau, Martin Winckler, Agnès Martin-Lugand.

hélène tab 2HÉLÈNE qui est partie, désormais, vivre d’autres aventures…
Mes Liseuses
Je me souviens de notre première rencontre il y a trois ans au café Dijeaux à Bordeaux. Le serveur n’était pas aimable. C’était l’hiver, il faisait nuit. Je suis arrivée en retard, huit femmes étaient serrées autour de tables trop petites. J’ai été étonnée et ravie de leur jeunesse. Je connaissais Isabelle qui m’avait parlé du projet et Lætitia que je rencontrais régulièrement dans un atelier d’écriture.
Marisa menait les débats avec autorité expliquant son envie de constituer un groupe de lecture centré sur le plaisir de lire et d’échanger.
Cette idée me plaisait beaucoup, la lecture prenait de plus en plus de place dans ma vie et j’étais souvent frustrée de n’avoir personne avec qui partager mes coups de cœur.
J’ai été épatée par le sérieux et la solennité avec lesquels chacune d’entre nous a présenté ses auteurs favoris, ses livres fétiches.
Sans mes compagnes des Liseuses, je n’aurais jamais découvert ou redécouvert Truman Capote, Jane Austen, Violette Leduc, Colette, Eugène Savitzkaya, …
Aux livres et aux rires se sont ajoutés les p’tits gâteaux, les tisanes et autres boissons à bulles. Les débats sont plus dissipés, les sélections moins rigoureuses mais circulent toujours l’excitation de la découverte, le plaisir de surprendre, de faire naître l’émotion et de contribuer à notre toute petite échelle à faire vivre les livres et leurs auteurs.

Les posts d’Hélène sont ici
Hélène a réalisé les interviews de l’écrivain Erri de Luca et des éditions Anacharsis.
Hélène a animé une rencontre avec Fabienne Queyroux.

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s