Des livres sous le sapin

Noël approche…  A cette occasion, les Liseuses de Bordeaux vous proposent leur sélection de livres à mettre sous le sapin ou à s’offrir à soi-même, tout simplement. Bonne lecture !


Babeth

Pour Noël, je vous propose du froid nordique, avec Le retour du professeur de danse de Henning Mankell. Un roman noir captivant, plein de rebondissements, à lire caché au chaud sous la couette. Ici on parle au pluriel : des meurtres, des vengeances, et peut-être plusieurs assassins. De quoi vous retourner la tête !
De plus, Henning Mankell utilise un prétexte meurtrier pour parler du rôle joué par la Suède pendant la Seconde guerre mondiale et ses implications dans la société d’aujourd’hui.


Edith

Je viens de découvrir les romans policiers de Noami Hirahara, écrivaine américaine d’origine japonaise dont les parents ont grandi à Hiroshima. Outre l’intrigue policière réussie portée par un modeste jardinier âgé nommé Mas Arai, ces romans permettent de découvrir la vie des Americano-Japonais. Je vous conseille Le shamisen en peau de serpent ou Gasa-Gasa Girl.


Florence

La peau dure de Raymond Guérin est un roman à trois voix remarquablement écrit. Ces voix sont celles de trois soeurs, Clara, Jacquotte et Louison, femmes debout, si différentes et pourtant si identiques… Même s’il a été publié en 1948 pour la première fois, il entre en résonance avec notre société contemporaine. Dur, cruel.


Marie-France

Je vous recommande le beau roman noir de Tanguy Viel, Article 353 du code pénal. Interrogé par un juge d’instruction, Martial, quinquagénaire, ancien ouvrier de l’Arsenal de Brest, essaie de trouver dans sa langue sobre et hésitante une cohérence dans les éléments qui ont détruit sa vie et l’ont amené à jeter par dessus bord l’agent immobilier Lazennec. Il cherche à tracer « la ligne droite des faits« , « la somme des omissions et renoncements et choses inaccomplies« . Captivant jusqu’à la fin, inattendue et pleine d’un humanisme tranquille.

Marisa

Difficile pour moi de faire un choix… Au risque de paraître insistante, je vous conseille le superbe roman Dans la forêt de Jean Hegland… ou alors, dans un tout autre genre, Le fils Jo Nesbø, un thriller norvégien efficace et noir à souhait.

Vous l’avez compris, peu importe votre choix, mais LISEZ et continuez d’offrir des livres !!!

 

Les Liseuses, 13 décembre 2017

Publicités

Le grand roman de l’Amérique

Ron Rash était l’invité du festival Lettres du Monde en novembre dernier. Extrait de la rencontre intitulée Le grand roman de l’Amérique, animée par Marisa à la bibliothèque Mériadeck le 19 novembre. A la suite, nous vous proposons des entretiens de Marie-Caroline Aubert, son éditrice (Le Seuil) et d’Isabelle Reinharez, sa traductrice, afin d’enrichir votre connaissance de ce grand écrivain.

wp-image-1364551229jpg.jpg

Lire la suite

Derrière les panneaux il y a des hommes

joseph-incardona-derriere-les-panneaux-il-y-a-des-hommes-liseuses-de-bordeaux

Week-end du 15 août.
Pierre, médecin légiste, vit dans sa voiture sur une aire d’autoroute depuis l’enlèvement de sa fille Lucie, il y a six mois. A la recherche du coupable, il erre, survit, patiente tandis que sa femme Ingrid n’en a plus la force et somnole sur le canapé familial, imbibée d’alcool.
Pascal, lui, travaille au restoroute où il fait figure d’employé modèle. Isolé dans sa surdité suite à un accident de moto, il sert des repas aux clients de passage.
La mécanique du polar s’enclenche lorsque le hasard mène Sylvie et Marc à s’arrêter au restoroute où travaille justement Pascal… Ce couple à la dérive se dispute, l’adultère gangrène leur relation, le ton monte. Exclue de cette discussion d’adultes, leur fille Marie, 12 ans, part faire un tour et disparaît sans laisser d’autre trace qu’un téléphone portable tombé sur l’asphalte… Lire la suite

Cassandra

cassandra-todd-robinson-liseuses-de-bordeauxCassandra de Todd Robinson est un roman noir, empli d’un humour vif, qui a du cœur.

Boo Malone et son acolyte Junior sont videurs dans un bar de nuit de Boston, le Cellar. Ils gèrent parallèlement une affaire de détectives privés qui leur vaut d’être contactés par un prétendant à la mairie de Boston dont la fille de quatorze ans, Cassandra, a disparu.

Todd Robinson promène le lecteur dans les bas-fonds de Boston à un rythme soutenu. Bien que l’intrigue ne surprenne pas vraiment et que les scènes relèvent parfois plus du divertissement que du genre noir, on suit les deux protagonistes dans leur enquête avec un certain plaisir. Il faut dire que Todd Robinson a créé un personnage attachant : Boo Malone, colosse aux pieds d’argile.
Mesurant plus de deux mètres et affichant un poids à trois chiffres, hanté par la disparition de sa sœur et son enfance brutale dans un orphelinat, il tente de se construire une vie malgré un passé qui lui a laissé peu d’espoir. Sa relation amicale forte avec Junior constitue la clé de voûte de son existence et est la pierre angulaire de ce roman : l’amitié est un soutien qui le porte et l’aide à traverser les épreuves. Une galerie de personnages secondaires hauts en couleur défile au long du roman : tous amochés par la vie, certains fous, mais avec la volonté de vivre coûte que coûte.

L’humour désabusé de Todd Robinson, même s’il est parfois un peu graveleux, est une bonne raison de lire ce roman qui rassemble tous les ingrédients pour un deuxième opus…

Florence, 23/08/2015

Le cercle des éplucheurs de polars

Amis bordelais amateurs de polars et de romans noirs, ces rencontres sont pour vous !

Le cercle des éplucheurs de polars est né début 2015 à l’initiative de Matthieu Abeberry, bibliothécaire à la bibliothèque du Grand Parc. Partant du constat que les romans policiers étaient plébiscités par les lecteurs de la bibliothèque et souvent empruntés, il a imaginé la création d’un groupe de lecture autour du polar.
Ainsi, trois fois par an, la bibliothèque organise des rencontres afin de partager et échanger autour des romans policiers et romans noirs. Trois bibliothécaires participants présentent une sélection issue des collections de la bibliothèque. La dialogue s’amorce alors, chacun étant invité à parler de ses coups de coeur, de suggérer et conseiller des lectures aux autres participants.
Pas besoin d’avoir sa carte de bibliothèque pour assister à ces rencontres. Ces réunions permettent de créer un lien entre les bibliothécaires et les lecteurs, et entre les lecteurs eux-mêmes explique Matthieu Abeberry. Il est même arrivé qu’une personne apporte ses propres livres pour les prêter aux autres participants.
Cerise sur le gâteau, grâce à un partenariat avec le festival Polars en cabanes, la bibliothèque accueillera le jeudi 24 septembre à 18h30 un auteur de roman policier, Sebastien Gendron.

Marisa, 05/06/2015

Dates à retenir :

Rencontre avec Sébastien Gendron, jeudi 24 septembre 2015 à 18h30
Prochaine rencontre du cercle : samedi 28 novembre 2015