Chaleur de Joseph Incardona

joseph-incardona-chaleur-liseuses-de-bordeaux

Finlande, championnat du monde de sauna. Le dernier qui sort est déclaré vainqueur.

Prenez Niko, star du porno bio et Igor, ancien militaire russe, enfermez-les dans un sauna chauffé à 110°, vous aurez les ingrédients du roman le plus original de cette rentrée littéraire, mené d’une plume de maître par Joseph Incardona.

Si nos deux concurrents n’étaient pas si sérieux, le championnat du monde de sauna pourrait passer pour une réunion de farfelus masochistes en quête de sensations fortes.

Au début, le regard porté sur Igor, au look improbable et à la discipline martiale, et Niko, hédoniste et baiseur professionnel, est délicieusement ironique. Et on rigole, on rigole beaucoup.

Puis, à mesure que la compétition avance, la détermination des deux personnages prend consistance et force le respect. L’objectif est clair et n’admet aucun compromis : gagner à tout prix, quitte à y laisser sa peau.

Le rire s’efface, le suspense monte. L’enjeu est vital, le ridicule laisse place à la grandeur.

110°, c’est quand même chaud.

Marisa, 19 janvier 2017

Publicités

Une réflexion sur “Chaleur de Joseph Incardona

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s