Des livres sous le sapin

Noël approche…  A cette occasion, les Liseuses de Bordeaux vous proposent leur sélection de livres à mettre sous le sapin ou à s’offrir à soi-même, tout simplement. Bonne lecture !


Babeth

Pour Noël, je vous propose du froid nordique, avec Le retour du professeur de danse de Henning Mankell. Un roman noir captivant, plein de rebondissements, à lire caché au chaud sous la couette. Ici on parle au pluriel : des meurtres, des vengeances, et peut-être plusieurs assassins. De quoi vous retourner la tête !
De plus, Henning Mankell utilise un prétexte meurtrier pour parler du rôle joué par la Suède pendant la Seconde guerre mondiale et ses implications dans la société d’aujourd’hui.


Edith

Je viens de découvrir les romans policiers de Noami Hirahara, écrivaine américaine d’origine japonaise dont les parents ont grandi à Hiroshima. Outre l’intrigue policière réussie portée par un modeste jardinier âgé nommé Mas Arai, ces romans permettent de découvrir la vie des Americano-Japonais. Je vous conseille Le shamisen en peau de serpent ou Gasa-Gasa Girl.


Florence

La peau dure de Raymond Guérin est un roman à trois voix remarquablement écrit. Ces voix sont celles de trois soeurs, Clara, Jacquotte et Louison, femmes debout, si différentes et pourtant si identiques… Même s’il a été publié en 1948 pour la première fois, il entre en résonance avec notre société contemporaine. Dur, cruel.


Marie-France

Je vous recommande le beau roman noir de Tanguy Viel, Article 353 du code pénal. Interrogé par un juge d’instruction, Martial, quinquagénaire, ancien ouvrier de l’Arsenal de Brest, essaie de trouver dans sa langue sobre et hésitante une cohérence dans les éléments qui ont détruit sa vie et l’ont amené à jeter par dessus bord l’agent immobilier Lazennec. Il cherche à tracer « la ligne droite des faits« , « la somme des omissions et renoncements et choses inaccomplies« . Captivant jusqu’à la fin, inattendue et pleine d’un humanisme tranquille.

Marisa

Difficile pour moi de faire un choix… Au risque de paraître insistante, je vous conseille le superbe roman Dans la forêt de Jean Hegland… ou alors, dans un tout autre genre, Le fils Jo Nesbø, un thriller norvégien efficace et noir à souhait.

Vous l’avez compris, peu importe votre choix, mais LISEZ et continuez d’offrir des livres !!!

 

Les Liseuses, 13 décembre 2017

Publicités

Chaleur de Joseph Incardona

joseph-incardona-chaleur-liseuses-de-bordeaux

Finlande, championnat du monde de sauna. Le dernier qui sort est déclaré vainqueur.

Prenez Niko, star du porno bio et Igor, ancien militaire russe, enfermez-les dans un sauna chauffé à 110°, vous aurez les ingrédients du roman le plus original de cette rentrée littéraire, mené d’une plume de maître par Joseph Incardona.

Si nos deux concurrents n’étaient pas si sérieux, le championnat du monde de sauna pourrait passer pour une réunion de farfelus masochistes en quête de sensations fortes.

Au début, le regard porté sur Igor, au look improbable et à la discipline martiale, et Niko, hédoniste et baiseur professionnel, est délicieusement ironique. Et on rigole, on rigole beaucoup.

Puis, à mesure que la compétition avance, la détermination des deux personnages prend consistance et force le respect. L’objectif est clair et n’admet aucun compromis : gagner à tout prix, quitte à y laisser sa peau.

Le rire s’efface, le suspense monte. L’enjeu est vital, le ridicule laisse place à la grandeur.

110°, c’est quand même chaud.

Marisa, 19 janvier 2017

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut

olivier-bourdeaut-en-attendant-bojangles-liseuses-de-bordeaux

En attendant Bojangles est une fantaisie. Lisez ce roman : son grain de folie fera pétiller votre hiver…
Une mère fantasque, un père extravagant et leur fils refusent l’ennui du quotidien en y apportant leurs touches de fantaisie. Les parents encouragent leur fils à « mentir à l’envers » pour rendre le récit du réel plus drôle, la mère sort nue dans la rue pour acheter des huîtres et du vin blanc pour un petit déjeuner de lendemain de fête… La mère, dont le prénom est un mystère, est le personnage le plus touchant : délurée, elle fait fi des codes sociaux avec légèreté et humour. Elle est libre. Lire la suite

Derrière les panneaux il y a des hommes

joseph-incardona-derriere-les-panneaux-il-y-a-des-hommes-liseuses-de-bordeaux

Week-end du 15 août.
Pierre, médecin légiste, vit dans sa voiture sur une aire d’autoroute depuis l’enlèvement de sa fille Lucie, il y a six mois. A la recherche du coupable, il erre, survit, patiente tandis que sa femme Ingrid n’en a plus la force et somnole sur le canapé familial, imbibée d’alcool.
Pascal, lui, travaille au restoroute où il fait figure d’employé modèle. Isolé dans sa surdité suite à un accident de moto, il sert des repas aux clients de passage.
La mécanique du polar s’enclenche lorsque le hasard mène Sylvie et Marc à s’arrêter au restoroute où travaille justement Pascal… Ce couple à la dérive se dispute, l’adultère gangrène leur relation, le ton monte. Exclue de cette discussion d’adultes, leur fille Marie, 12 ans, part faire un tour et disparaît sans laisser d’autre trace qu’un téléphone portable tombé sur l’asphalte… Lire la suite

Nouvel habillage pour les éditions Finitude

Lire la suite