Avant et après la chute de Richard Bausch

bausch-richard-avant-et-apres-la-chute-liseuses-de-bordeaux

On ne compte plus les romans évoquant les attentats du World Trade Center. Il y a un avant et un après 11 septembre, la littérature américaine n’y fait pas exception. Parmi les auteurs évoquant cette tragédie, il faut citer Don DeLillo pour L’homme qui tombe, Paul Auster pour Seul dans le noir (roman qui a le mérite d’imaginer un monde parallèle où le 11 septembre n’aurait pas eu lieu), et Jonathan Safran Foer pour le très bon Extrêmement fort et incroyablement près dont nous avons déjà parlé dans ces pages.

Il se pourrait que nous en ayons trouvé un autre.

Lors d’une récente déambulation en librairie, j’ai aperçu Avant et après la chute, le dernier livre de Richard Bausch, et surtout le bandeau rouge qui en habillait la couverture. Voici ce qui était écrit :

Richard Ford : Au firmament des écrivains américains, l’étoile de Richard Bausch brille plus fort que jamais

Mouais. On a lu mieux pour promouvoir un livre. Peut-être pour donner une seconde chance à Richard Ford dont je n’ai toujours pas digéré Canada, je suis repartie avec mon Richard Bausch sous le bras, bien décidée à voir scintiller, au fil des pages, l’étoile-qui-brille-plus-fort-que-jamais.

Choisissant pour toile de fond les événements du 11 septembre, Richard Bausch dresse le portrait d’un couple avant, pendant et après la chute des tours jumelles.

Natasha et Michael se rencontrent lors d’une soirée chez le sénateur pour lequel travaille la jeune femme. A cette époque, chacun éprouve le besoin de changer de vie. Natasha caresse le rêve de quitter ses fonctions auprès du sénateur afin de se consacrer à la peinture, et Michael, en proie à une crise de vocation, s’apprête à abandonner son sacerdoce. Entre eux, l’alchimie se fait instantanément, sans doute parce que chacun incarne aux yeux de l’autre ce changement tant espéré.

La date du mariage est fixée au mois de septembre 2001. Avant cela, Natasha part en vacances en Jamaïque avec une amie et Michael se rend à New York pour le mariage d’un de ses proches.

Surviennent les attentats. Les lignes téléphoniques sont saturées, Natasha et Michael ne parviennent pas à se joindre.

Michael quitte précipitamment Manhattan en train pour rejoindre Memphis et s’éloigner de ce chaos. Son voyage s’apparente à une longue errance dans une Amérique traumatisée.

Pendant ce temps, loin de là, en Jamaïque, Natasha sombre, rongée par l’incertitude : Michael a-t-il survécu aux attaques terroristes ?  Tandis que les premières cendres envahissent les rues de Manhattan, un autre drame, plus intime, s’abat sur cette jeune femme, esseulée sur une plage. Ce qui s’est passé en Jamaïque cette nuit-là, personne ne doit le savoir. Elle ne racontera rien, ne lâchera rien, même lorsqu’elle retrouvera Michael, sain et sauf. Natasha se mure dans son silence. Entre eux, rien ne sera comme avant.

Certes, ce roman comprend quelques longueurs. Richard Bausch prend son temps pour décrire la dérive de cet amour. Il décortique, il analyse, il passe au scanner les troubles, les doutes, les malentendus.

En superposant l’histoire de ce couple qui vacille et la tragédie collective du 11 septembre, l’auteur américain marque, à sa manière, la fin d’une époque d’insouciance et d’absolue confiance en l’avenir.

Un très bon livre.

Marisa, 21/01/2016

Publicités

4 réflexions sur “Avant et après la chute de Richard Bausch

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s