Avant et après la chute de Richard Bausch

bausch-richard-avant-et-apres-la-chute-liseuses-de-bordeaux

On ne compte plus les romans évoquant les attentats du World Trade Center. Il y a un avant et un après 11 septembre, la littérature américaine n’y fait pas exception. Parmi les auteurs évoquant cette tragédie, il faut citer Don DeLillo pour L’homme qui tombe, Paul Auster pour Seul dans le noir (roman qui a le mérite d’imaginer un monde parallèle où le 11 septembre n’aurait pas eu lieu), et Jonathan Safran Foer pour le très bon Extrêmement fort et incroyablement près dont nous avons déjà parlé dans ces pages.

Il se pourrait que nous en ayons trouvé un autre.

Lors d’une récente déambulation en librairie, j’ai aperçu Avant et après la chute, le dernier livre de Richard Bausch, et surtout le bandeau rouge qui en habillait la couverture. Voici ce qui était écrit :

Richard Ford : Au firmament des écrivains américains, l’étoile de Richard Bausch brille plus fort que jamais

Lire la suite

Publicités

Extrêmement fort et incroyablement près

De Jonathan Safran Foer, Editions de l’Olivier, 2006

L’Amérique n’en finit pas de « penser » ses plaies après le traumatisme du 11 septembre 2001. Dans ce deuxième roman publié en 2005 aux Etats-Unis, Jonathan Safran Foer imagine l’histoire d’un jeune new-yorkais de 9 ans, Oskar Schell, dont le père est mort dans l’attentat des Twin Towers.

Dans un vase laissé par son père, Oskar trouve une enveloppe sur laquelle est inscrit le mot « Black » à l’encre rouge. A l’intérieur, une clé. Habitué à résoudre des énigmes pour s’amuser, Oskar décide de partir à la recherche de la serrure qu’ouvre cette clé.
En trouvant la serrure correspondante, Oskar est persuadé que sa quête apportera une réponse au message laissé par son père disparu. Lire la suite