Une lecture performance pour fêter les 5 ans du Prix Lire en Poche

Deux auteurs primés nous ont fait le plaisir d’être présents, samedi dernier, pour cette lecture performance du Théâtre du Petit Rien : Virginie Ollagnier, pour Rouge argile, 2013 et Lionel Salaün, pour Le retour de Jim Lamar, 2012.

Accompagnés de saxophone et contrebasse, de photos projetées (Eva Sanz), ces lectures extraites des cinq livres lauréats, nous ont transportés au-delà des textes. Une émotion forte vécue aussi par les auteurs présents. «J’ai d’ailleurs du mal à revenir parmi vous» nous a confié Lionel Salaün. Comme ils ont pu nous l’expliquer lors du débat qui a suivi cette interprétation théâtralisée, lorsqu’ils écrivent, ils « habitent » leurs personnages. Entendre la comédienne exprimer la peur de Jim Lamar a été, pour Lionel Salaün, auteur de ces mots si évocateurs, l’occasion de revivre avec force ce moment, jusqu’à présent enfoui en lui.

Les éclairages de Virginie Ollagnier et de Lionel Salaün sur leurs méthodes d’écriture ont été riches d’enseignement. Ils ne connaissent jamais à l’avance la fin de leur roman : ce sont leurs personnages qui les font avancer ; eux ne font que les suivre. Pour Virginie Ollagnier, ils occupent son esprit comme un amour encore secret peut nous habiter. Pendant deux ans, elle fait parler ses personnages, les fait vivre, les « joue », avant d’écrire.

Lionel Salaün utilise l’image du compost pour expliquer l’utilisation de la documentation dans ses romans : de la même façon que l’on met dans ces réservoirs des résidus d’origines diverses, le résultat final obtenu ne ressemble plus du tout aux produits d’origine. Il s’est donc documenté longuement sur la guerre du Vietnam, n’a utilisé que 2 % de tout ce qu’il avait lu mais sans jamais reprendre ses recherches pendant l’écriture : c’était en lui et seul le substrat de ces recherches transparaît dans son roman.

Les 5 romans français primés, depuis 2009, par Lire en Poche :
La Maison du retour de Jean-Paul Kauffmann (Folio)
Dans la foule de Laurent Mauvignier (Minuit Double)
D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère (Folio)
Le Retour de Jim Lamar de Lionel Salaün (Liana Levi, « Piccolo »)
Rouge argile de Virginie Ollagnier (Liana Levi, « Piccolo »)

Bientôt, un article sur le nouveau roman de Lionel Salaün, « Bel-Air » qui parle d’amitié, de loyauté, de clivage social mais cette fois-ci dans la France des années 50.

Les deux Isabelle

Publicités

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s