Fin de mission de Phil Klay

phil-klay-fin-de-mission-liseuses-de-bordeauxFin de mission est un recueil de nouvelles ayant obtenu le prestigieux National Book Award en 2014. C’est le premier livre de Phil Klay, ex-marine ayant servi en Irak.

Phil Klay se sert de son expérience de soldat pour mettre en scène dans chacune des douze nouvelles de ce recueil des hommes, soldats en exercice ou vétérans revenus à la vie civile, combattant sur le front ou « planqués » dans un bureau, des hommes dont il dresse un portrait hyperréaliste, parfois drôle et souvent désespéré. Il n’y a pas de super héros à la sauce hollywoodienne dans Fin de mission, seulement des hommes ordinaires et complexes. Lire la suite

Publicités

Jeune vieillard assis sur une pierre en bois de Georges-Olivier Châteaureynaud

L’art de la nouvelle !!!!
Ce livre est un recueil de huit nouvelles qui prennent racine dans le quotidien. Le héros est un homme ordinaire, souvent enseignant ou brocanteur, à qui il arrive quelque chose d’extraordinaire. Un peu comme à l’époque de « La quatrième dimension »…. Une imagination débordante doublée d’une écriture fine font de ces nouvelles un voyage fantastique que l’on ne peut s’empêcher d’accompagner. Et on y croit. La quatrième de couverture parle de contes. C’est exactement ça : des contes d’aujourd’hui. Je ne saurais dire quelle nouvelle j’ai préférée, je les ai toutes aimées !!

Edith

Pour entendre l’auteur parler de cet ouvrage :

La vie impossible d’Eduardo Berti

Actes Sud, 2003images

La vie impossible d’Eduardo Berti est un recueil de micro-fictions, ces récits courts allant d’une phrase à 3 pages maximum. Le superflu n’y a pas cité, l’écriture allant à l’essentiel. Genre plutôt récent, Eduardo Berti s’explique sur son goût pour les histoires courtes : « J’ai grandi en lisant des nouvelles. J’aime la forme courte depuis toujours. Et je n’aime pas qu’on considère que les nouvelles sont au roman ce que les court-métrages sont parfois aux long-métrages : un moyen d’apprentissage. Je sens que j’ai une tendance naturelle aux textes assez courts : en fait, mes romans ne sont pas très longs et, parfois, ils sont même composés de fragments ou de petits chapitres. »

Tantôt absurdes, tantôt fantastiques, toujours pleines d’imagination, les histoires racontées dans La vie impossible laissent au lecteur la possibilité d’en imaginer la genèse, ou la fin, c’est selon. Elles peuvent déconcerter ou faire sourire. A lire pour se faire surprendre.

Florence

La bicyclette statique

de Sergi Pamiès

Editions Jacqueline Chambon, 2011.

Un article repéré dans le magazine Causette ma donné envie de feuilleter le nouveau livre de cet auteur catalan, traducteur d’Echenoz, de Toussaint et d’Amélie Nothomb.

La fantaisie du titre m’a plu, et je n’ai pas hésité bien longtemps avant d’acquérir ce recueil de nouvelles, dont aucune ne parle de bicyclette, encore moins de bicyclette statique… Et je n’ai pas été déçue.

Certes, il serait faux de dire que j’ai tout aimé dans ce livre, mais beaucoup de nouvelles m’ont plu par leur poésie, leur humour insolite ou leur douce nostalgie.

Tout le long de ce recueil, l’auteur apostrophe le lecteur, le prend par la main pour l’emmener au coeur de vies et décors imaginaires. Ainsi baladé de récit en récit, le lecteur avance de surprise en surprise et doit marquer un temps de pause entre chaque nouvelle, pour mieux la laisser agir, pour la savourer.

Si je devais choisir deux nouvelles, ce serait sans aucune hésitation « Une année de chien équivaut à sept années d’être humain » et « Mister Trujillo ».

A lire donc, avec délectation !!!

par Marisa