Lectures éclectiques

livres-vacances-150x150DR

A l’ombre des oliviers de Kéa (une île des Cyclades où les touristes ne viennent pas, un rêve !), j’ai eu le bonheur de découvrir 4 livres qui m’ont enchantés. A vous de voir….

Seuls le ciel et la terre de Brian Leung, Albin Michel
Né en Californie d’un père chinois et d’une mère américaine, Brian Leung, dans ce second livre, ré-ouvre une page douloureuse de l’histoire des Etats-Unis : le massacre d’ouvriers chinois par des mineurs blancs lors de l’émeute du 2 septembre 1885 à Rock Springs. Raconté du point de vue de la sœur d’un des mineurs blancs, ce roman est l’occasion d’un magnifique portrait de femme. Tantôt drôle, tantôt grave, servi par une écriture poétique et vivante, ce récit est emprunt d’une infinie tendresse pour ces hommes qui, quelle que soit leur couleur, n’ont d’autre choix que de survivre dans l’univers hostile de l’Ouest américain.

Ne deviens jamais vieux de Daniel Friedman, Sonatine
Ce roman pour l’été déniché au rayon polar de chez Mollat, a tout pour plaire. Un héros atypique, jugez vous-même, Buck Schatz, légende de la police de Memphis reprend du service à l’âge de 87 ans. Secondé par son étudiant en droit de petit-fils, il va dénouer les fils d’une sombre histoire et traquer un ancien nazi. C’est drôle, futé, pas toujours politiquement correct. Tout le monde en prend pour son grade et le grand gagnant est… le lecteur !

Un été avec Montaigne d’Antoine Compagnon, Equateurs parallèles et France Inter
Ce livre est la transposition d’une série d’émissions proposées par France-Inter pendant l’été 2012 où pendant quelques minutes, Antoine Compagnon, écrivain, professeur au Collège de France, présentait et commentait un passage des Essais de Montaigne.

En quarante courts chapitres, le lecteur découvre un Montaigne estival et tonique. L’engagement, la conversation, l’amitié, l’éducation, sont autant de thèmes qui dévoilent la modernité de ces écrits.

Les lisières d’Olivier Adam, J’ai lu
Autant vous le dire tout de suite, j’aime tout Olivier Adam (sauf peut-être Le cœur régulier), en tout cas, j’ai aimé ces lisières comme on aime retrouver un être cher perdu de vue. Je me sens très proche de cette écriture que certains jugent impudique ou prosaïque. Il est question du temps qui passe, de notre rapport à l’enfance, aux rencontres qui nous ont constitués, à la fidélité, à l’engagement, aux compromis.

Des êtres désenchantés, un monde dur que seule la tendresse humaine parvient à soulager. Un constat amer et puis une lueur d’espoir.

Par Hélène

Publicités

Une réflexion sur “Lectures éclectiques

  1. Merci Hélène pour ses impressions de lecture si éclairantes. Un été avec Montaigne me tentait, je pense que je vais me l’offrir, il trônera à coté des Essais (traduction française, Quarto, Gallimard) et me permettra de partir fouiner plus souvent dans le texte si touffu de Montaigne. J’ai découvert les Essais grâce à Thierry Roisin au TNBA (« Voyage au cœur de l’esprit », magnifique) et j’ai eu l’impression de rencontrer à la fois un ami et un maître, quelqu’un qui a une pensée lumineuse et s’installe tranquillement pour en discuter avec vous, en terrasse.

    J'aime

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s