Le Japon d’Olivier Adam

kyotoDeux mois après la sortie de son livre Le coeur régulier, Olivier Adam nous transporte à nouveau au Japon, dans Kyoto Limited Express. Cette fois-ci, l’écrivain déroule son récit en dialoguant avec les photographies d’Arnaud Auzouy prises au Japon.

Dans ce récit, l’écrivain Simon Steiner revient au Japon sur les traces de son passé. Du couple qu’il formait avec Marie, il ne reste plus rien : tout a implosé lorsque leur fille Chloé est morte, à l’âge de quatre ans. En souvenir de cette famille disparue, Simon Steiner entreprend un pèlerinage dans le pays où ils avaient séjourné ensemble, avant que le malheur ne les frappe.
Profondément douloureux mais salutaire, ce voyage en compagnie du souvenirs des disparues permet à l’écrivain de remonter à la surface, d’absorber le passé avec une infinie sérénité. Lire la suite

Publicités

Des vents contraires d’Olivier Adam

adam

Editions de l’Olivier, 2008. Disponible en Points

Olivier Adam parrain de Lire en Poche 2013 !! Hélène avait déjà partagé avec nous son enthousiasme après la lecture des Lisières, à mon tour de partager ce dernier coup de coeur : Des vents contraires, roman que cet écrivain a publié en 2008.

Adapté au cinéma par Jalil Lespert, Des vents contraires est un roman sur l’absence, sur la survie.

Depuis un an, Sarah a disparu. Paul, son mari, reste seul avec leurs deux enfants, sans comprendre la raison de cette absence. Avec acharnement, tel un naufragé s’accrochant aux derniers vestiges de son bateau, Paul s’efforce de continuer à vivre sans elle, sans comprendre, sans parvenir à expliquer à ses enfants les raisons de son départ. Pour ses enfants, il invente une vie nouvelle, dans une ville nouvelle, à Saint-Malo. Tous les trois, ils affrontent chaque nouvelle journée comme si c’était la dernière sans Sarah.

A nouveau, Olivier Adam invente un récit sombre, dépressif et mélancolique. Par la force des mots, il parvient à nous faire vivre l’angoisse de Paul, sa révolte, la douleur sourde et lancinante que cette absence provoque. Jamais plaintif ou mièvre, l’auteur parvient à trouver le ton juste, l’authenticité de l’émotion. A lire de toute urgence… sauf si vous souffrez de dépression chronique.

Marisa

Lectures éclectiques

livres-vacances-150x150DR

A l’ombre des oliviers de Kéa (une île des Cyclades où les touristes ne viennent pas, un rêve !), j’ai eu le bonheur de découvrir 4 livres qui m’ont enchantés. A vous de voir….

Seuls le ciel et la terre de Brian Leung, Albin Michel
Né en Californie d’un père chinois et d’une mère américaine, Brian Leung, dans ce second livre, ré-ouvre une page douloureuse de l’histoire des Etats-Unis : le massacre d’ouvriers chinois par des mineurs blancs lors de l’émeute du 2 septembre 1885 à Rock Springs. Raconté du point de vue de la sœur d’un des mineurs blancs, ce roman est l’occasion d’un magnifique portrait de femme. Tantôt drôle, tantôt grave, servi par une écriture poétique et vivante, ce récit est emprunt d’une infinie tendresse pour ces hommes qui, quelle que soit leur couleur, n’ont d’autre choix que de survivre dans l’univers hostile de l’Ouest américain.

Lire la suite