Indian Creek ou l’apprentissage de la vie sauvage

indian-creek-pete-fromm-liseuses-de-bordeauxIndian Creek de Pete Fromm est le récit charmant, empli d’humour et d’humilité d’une période d’apprentissage exceptionnelle.

Pete Fromm, alors étudiant en biologie animale, accepte de s’isoler pendant sept mois au fin fond des Rocheuses pour assurer la surveillance d’un bassin de saumons. Insouciant – et probablement aussi un peu inconscient – il part s’installer dans l’Indian Creek, à la frontière entre le Montana et l’Idaho, avec pour seul bagage sa vision romantique de la vie de trappeur et quelques livres.

Indian Creek est un récit fondateur : l’indépendance et la solitude expérimentées pendant ces sept mois d’hiver permettent à l’homme de se révéler. L’étudiant rêvant d’aventure dans les espaces sauvages de l’Ouest américain se transforme sous nos yeux en homme. Pete Fromm décrit avec humour et humilité ses maladresses de trappeur néophyte. Il ne se prend jamais au sérieux, sauf lorsqu’il décrit la beauté de la montagne et des animaux.

Le duo formé par les espaces immenses et indomptés et l’auteur fonctionne très bien. Il observe, rejette, est effrayé par la nature sauvage puis en tombe amoureux. Inconditionnellement.

Indian Creek est le récit sympathique et honnête de cette période extraordinaire qu’a vécu l’auteur.

Florence 09/01/2015

Publicités

2 réflexions sur “Indian Creek ou l’apprentissage de la vie sauvage

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s