Au nom de la Loi de Samuel Blumenfeld

images

Grasset, avril 2013

Ennui.
C’est le seul mot qui vient à l’esprit lorsqu’on referme ce livre, terminé avec peine. Nous avions repéré cet ouvrage dans un magazine et tout de suite, le sujet semblait plaisant : un jeune garçon s’invente un frère (ou un père ?) imaginaire, Steve McQueen. Idée originale. Sauf que ça ne prend pas … et c’est bien dommage.

Par Marisa

Publicités

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s