Devenir Carver

rodolphe-barry-devenir-carver-liseuses-de-bordeauxDisparu en 1988 à l’âge de 50 ans, Raymond Carver est l’un des plus grands écrivains américains du 20ème siècle. A sa mort, en août 1988, le Sunday Times titrait « Le Tchekhov américain est mort ».

En janvier 2014, Rodolphe Barry publie aux éditions Finitude un ouvrage sur la vie de Raymond Carver, Devenir Carver. L’occasion pour nous de lui poser quelques questions… Lire la suite

La dernière fugitive

tracy-chevalier-la-derniere-fugitive-liseuses-de-bordeauxC’est à une jeune fille que Tracy Chevalier, auteur américain vivant en Angleterre, donne le premier rôle dans son dernier roman La dernière fugitive, tout comme elle l’avait fait dans ses oeuvres précédentes.

Honor, une très jeune quaker anglaise, naïve et inexpérimentée, va  découvrir,  en exil, loin du cocon familial, les contradictions inhérentes à chaque communauté et à chaque être humain. Elle y trouvera la force de grandir et de se positionner dans sa vie d’adulte. Lire la suite

Prix du livre Inter …. on adhère !

faillir-etre-flingue-celine-minard-liseuses-de-bordeauxCéline Minard qui vient de remporter le prix du livre Inter avec Faillir être flingué est joueuse. Quand elle écrit c’est pour mieux semer son lecteur. Les personnages se multiplient, les lieux se télescopent, les épisodes se croisent, pour la suivre, il faut s’accrocher comme le cow-boy à sa monture mais pour ceux qui resteront en selle, quel cadeau ! Lire la suite

22/11/63, un Stephen King tendre comme une bonne entrecôte

stephen-king-22-11-63-liseuses-de-bordeauxLe 22/11/63, l’assassinat du président Kennedy bouleversa le monde comme le firent quarante ans plus tard, les attentats du 11 septembre 2001.
Et si cette tragédie pouvait encore être évitée, effacée des livres d’histoire ? Et si les journaux de l’époque pouvaient titrer « Dallas : JFK et Jackie sains et saufs » ?

Le point de départ de 22/11/63, une fissure temporelle permettant de revenir dans le passé, semble être une idée rebattue de la littérature de science-fiction, engendrée par une imagination paresseuse. Jake Epping, professeur trentenaire sans attaches, pourrait se glisser dans cette faille temporelle et changer le passé ? Le voici parti, et nous à ses basques, dans l’Amérique du début des années soixante – cinéphiles, pensez Mad men ou Psychose, mélomanes, pensez Elvis – pour une balade tour à tour contemplative, glaçante ou effrénée, toujours passionnante. L’écriture est précise, souvent drôle, elle a le goût du détail et de la sensation. Lorsque Jake a la fièvre, vous avez froid, Lire la suite