Rêves oubliés de Léonor de Récondo

reves-oublies-leonor-de-recondo-liseuses-de-bordeauxRêves oubliés de Léonor de Récondo dresse le portait intime d’une famille confrontée aux sursauts de l’Histoire. C’est un roman intense et doux, violent et poétique.
Les rêves oubliés, ce sont ces aspirations que les vicissitudes de la vie nous forcent à laisser derrière nous. Aux rêves oubliés d’Ama et de sa famille, basque et républicaine, s’ajoutent l’exil et ses tourments. Car l’Histoire – le franquisme puis la seconde guerre mondiale – frappe de plein fouet cette famille, la forçant à se construire entre fuite et peur.Lire la suite »

Hommage à Jean-Luc Benoziglio

L’auteur suisse Jean-Luc Benoziglio nous a quitté jeudi. En hommage à cet auteur discret, nous publions ici une note de lecture que nous avions rédigée sur son roman Louis Capet, suite et fin (Seuil, 2005). « Depuis qu’était tombée la nouvelle que le roi avait échappé à la guillotine, grogne et agitation populaires n’avaient cessé d’enfler  ». […]

La fille du fossoyeur

C.J. Oates est née en 1938. C’est une auteure américaine très féconde qui sort un livre par an (Les Chutes: prix Femina en 2005).

Dans ce roman, Oates dresse un portrait de femme, comme elle le fait souvent : victimes soumises au bon vouloir des hommes (autorité du père; domination sexuelle des hommes ), ballotées dans les tourmentes politiques, forcées de s’adapter aux circonstances économiques. Mais cette «fille du fossoyeur» va à sa manière prendre son destin en main et accepter d’aller vers ce qui est bon pour elle et respecte sa dignité.
«J’ai su alors qu’un homme pouvait aimer… Un homme peut être bon. Il n’est pas forcé de vous faire du mal.»
Rebecca est la fille de juifs allemands qui fuient le régime nazi et se réfugient dans une petite ville américaine.R est à la limite de deux mondes, elle naît en 1936 sur le bateau qui entre dans le port de New-York. Américaine donc. Lire la suite »