Lettres du Monde, la littérature au plus grand nombre

lettres-du-monde-liseuses-de-bordeaux

Le festival
Lettres du Monde se tiendra à Bordeaux et dans de nombreuses villes de la région du 28 novembre au 7 décembre prochain. Cécile Quintin, sa directrice, nous en dit plus …

Pouvez-vous nous présenter le festival Lettres du Monde ?
Le festival Lettres du Monde a pour objectif de promouvoir les littératures étrangères sur le territoire aquitain. Il se fait en lien avec les professionnels du livre et de la lecture que sont les bibliothèques publiques et les libraires. Nous avons développé des rencontres dans des lieux qui ne sont pas a priori les premiers lieux auxquels on associe le livre, comme le théâtre. Cette année, la soirée d’ouverture se déroulera au Molière-Scène d’Aquitaine. Lettres du Monde est à ma connaissance l’unique projet consacré uniquement aux littératures étrangères. Je tiens beaucoup à l’itinérance car cela permet d’être au plus proche de lecteurs qui n’ont pas toujours la possibilité ni les moyens de se déplacer. Lire la suite

Le grand sommeil de Raymond Chandler

Bogart-300x225Dans les entretiens qu’ils accordent à la presse, les écrivains américains contemporains citent souvent deux ou trois auteurs qu’ils considèrent comme majeurs, comme Mark Twain ou William Faulkner. Le nom de Raymond Chandler apparaît souvent, considéré avec Dashiell Hammett comme l’un des fondateurs du roman noir.

Curieuse de lire cet auteur afin d’en comprendre la filiation, j’ai entrepris la lecture de son roman Le grand sommeil, traduit par Boris Vian en 1948. Le choix de ce livre me paraissait évident parce qu’il était le premier roman de Chandler et qu’il marquait la première apparition du détective privé Philip Marlowe, plus tard sublimé à l’écran par Humphrey Bogart. Lire la suite

Photographies d’Anne Wiazemsky

abGallimard, 2012

Peu de temps après la publication de son roman Une année studieuse (voir article), Anne Wiazemsky sort chez Gallimard un livre de photographies prises dans les années 1967-1968.
« Au printemps 1967, avec le cachet de La Chinoise, je me suis offert un appareil photo : un Pentax et deux objectifs, un 50 et un 150 mm. Je n’avais pas d’autre ambition que celle de photographier mes proches, ceux que j’aimais. Ils faisaient des films et ça devient très vite une habitude que de me balader, sur les plateaux et à côté, avec mon Pentax en bandoulière. »

Jean-Luc Godard, Jeanne Moreau, François Truffaut, Mireille Darc ou les Stones… Cuba, Harlem,… Anne Wiazemsky dévoile des photos inédites, longtemps oubliées dans une cave.
Ce 5 avril 2013, dans le cadre de l’Escale du Livre de Bordeaux, nous avons pu assister à la lecture-projection de Photographies : la comédienne Alice Butaud lisait le texte et les photographies étaient projetées, parfois sur fond musical.
A la fin de la projection, une Anne Wiazemsky très intimidée est sortie de l’ombre de la salle pour se prêter un court instant au jeu des questions, à la plus grande joie des spectateurs.

par Marisa

Une année studieuse

anne wAnne Wiazemsky, Gallimard, 2012

1966. Année studieuse. Anne Wiazemsky, qui a déjà tourné avec Robert Bresson, écrit une lettre enflammée à Godard, après avoir vu son film Masculin féminin.
1966, année tourmentée où l’on sent Anne Wiazemsky déroutée par la passion que lui voue Godard, incapable de s’engager, hésitant à braver les conventions sociales d’une famille bourgeoise menée par la figure tutélaire de son grand-père, François Mauriac. Quelques mois plus tard, dans le plus grand secret, elle choisit d’épouser Jean-Luc Godard, celui qui l’initie à l’amour, au cinéma, à la vie. Ils divorceront en 1979.

Lire la suite