Les Liseuses en balade

Les vacances arrivent à grands pas… Voici nos suggestions de lecture pour cet été, en attendant d’autres posts…

jonathan-franzen-freedom-liseuses-de-bordeauxBabeth
Cet été je mets dans ma valise Freedom de Jonathan Franzen. Ce livre m’a été conseillé par une amie, et vu sa taille ( 700 pages !),  j’attendais d’être en vacances pour l’entamer… Ce roman est une critique de la société américaine des trente dernières années avec, comme personnages principaux, les membres d’une famille de la classe moyenne démocrate. Sportive déterminée à réussir, Patty mène sa vie de femme et de mère comme elle menait adolescente ses matchs de basket. Seulement voila, faut-il envisager la vie comme un combat ? A la manière d’un épisode de Desperate Housewives, l’auteur nous fait partager les désarrois et petitesses d’amis et voisins (parfois républicains !). Cette famille nous offre un point de vue sur la société,  les choix qu’elle a fait (bons ou mauvais) pour avancer, parfois au prix de sacrifices.

Bérengère
aimee-bender-la-singuliere-tristesse-du-gateau-au-citron-liseuses-de-bordeauxsauver-sa-peau-lisa-gardner-liseuses-de-bordeaux Deux romans m’attendent cet été : La singulière tristesse du gâteau au citron d’Aimée Bender et Sauver sa peau de Lisa Gardner.
Le premier m’attire par sa gourmandise : j’ai encore le goût d’un gâteau au citron fait par une bonne amie. L’association du citron et de la tristesse est étonnante aussi. D’habitude, le citron est plutôt synonyme de peps. Enfin, le titre est poétique, et un peu de poésie, ça ne fait pas de mal non plus…
Le second est un polar et les dieux du genre savent à quel point ils sont nos maîtres en cette période estivale. Si vous les lisez avant moi surtout ne me dîtes pas la fin du second !

Edith
l-homme-de-lewis-peter-may-liseuses-de-bordeauxPour cet été, je conseille la trilogie de Peter May L’ile des chasseurs d’oiseaux, L’homme de Lewis, Le braconnier du lac perdu, (éditée chez Babel ). J’ai dévoré L’homme de Lewis et je m’apprête à en faire autant avec les deux autres. Je me replongerai ainsi dans les paysages sauvages des îles de l’ouest écossais et dans l’ambiance gaélique de ces romans policiers. Et on ne peut en choisir qu’un bien entendu !!!!

sarah-thornhill-kate-grenville-liseuses-de-bordeaux

Florele-chardonneret-donna-tartt-liseuses-de-bordeauxnce
L’été, c’est le bon moment pour les pavés ! Alors, c’est décidé : je me lance dans Le chardonneret de Donna Tartt. J’envisage aussi un détour dans l’Australie du XIXème siècle avec Sarah Thornhill, le roman de Kate Grenville.

Hélène
L’été se prête merveilleusement à la lecture de la nouvelle. Prenez le temps de choisir votre endroit, au bord d’un ruisseau, à l’écart de la plage, à l’ombre d’un abri d’alpage, installez vous, ce moment est pour vous….
les-trois-lumieres-claire-keegan-liseuses-de-bordeauxtrop-de-bonheur-alice-munro-liseuses-de-bordeauxjusque-dans-nos-bras-alice-zeniter-liseuses-de-bordeaux

Deux ou trois propositions qui vous feront rêver, imaginer, partir, aimer.
Les trois lumières de Claire Keegan paru en poche
Trop de bonheur d’Alice Munro aux éditions de l’Olivier.
Et puis, pour changer un peu, un roman court de la trop peu lue Alice Zeniter (dont je suis fan) Jusque dans nos bras, lui aussi paru en poche.
Vous me direz en septembre ?
Je vous souhaite un bel été !

Isabelle

danbe-aya-cissoko-marie-desplechin-liseuses-de-bordeauxpassagere-du-silence-fabienne-verdier-liseuses-de-bordeauxeros-dans-un-train-chinois-rene-depestre-liseuses-de-bordeauxPour  préparer les siestes coquines de l’été, Eros dans un train chinois de Réné Depestre, neuf nouvelles poétiques qui célèbrent le corps de la femme et l’amour charnel.

Pour côtoyer d’autres vies, deux témoignages. Celui d’Aya Cissoko, dans Danbé, qui raconte son parcours de jeune championne du monde de boxe avec la belle écriture de Marie Desplechin. Celui de Fabienne Verdier, Passagère du silence, dont l’écriture est moins affûtée mais qui nous livre un témoignage unique, celui d’un jeune étudiante des Beaux-Arts qui décide d’apprendre la calligraphie dans une Chine des années 80, où la culture est marginalisée et méprisée. Deux livres sur le courage et la force des femmes.

Marie-France
A lire sous toutes les latitudes, sur la plage ou sous la tente, les sagas de la romancière norvégienne Herbjorg Wassmo sont un vrai régal.
L’un de ses derniers romans, Cent ans, retrace la vie sur quatre générations de quatre femmes dont la dernière est l’auteure elle-même. Le récit couvre la deuxième moitié du dix-neuvième siècle et la première moitié du vingtième.
cent-ans-herbjorg-wassmo-liseuses-de-bordeauxC’est un vrai dépaysement dans le temps et dans l’espace. Dans le Nordland, la partie la plus septentrionale de la Norvège, au pays des nuits sans fin et du soleil de minuit, la vie est âpre, le progrès n’arrive que petit à petit. Les hommes pêchent au loin en mer, les femmes gèrent la dureté du climat et la misère et élèvent tant bien que mal leurs nombreux enfants.
La romancière s’attache surtout à la condition féminine, des figures de femmes dures, tenaces, avides de liberté mais trop souvent contraintes au renoncement, comme Sara Suzanne, l’aïeule, marquent le récit et nous entraînent avec passion dans les méandres de leur destin.

Marisa
le-doigt-coupe-de-la-rue-du-bison-francois-caradec-liseuses-de-bordeaux
Puisque l’été est le temps du polar, je vous conseille la lecture d’un polar décalé, Le doigt coupé de la rue du bison, de François Caradec, membre de l’Oulipo et du Collège de Pataphysique. L’histoire ? Un chien fait irruption dans un bistrot, un doigt de femme dans la gueule… Après le polar estonien, du polar oulipien… Vous m’en direz des nouvelles !

Publicités

2 réflexions sur “Les Liseuses en balade

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s