La couleur des sentiments

de Kathryn Stockett

J. Chambon, 2010

L’histoire de trois femmes dans la ville de Jackson, Mississipi, au début des années soixante. En 1962, dans la ville de Jackson, les lois raciales font autorité. Dans les familles de blancs, les bonnes sont noires. Elles font le ménage, s’occupent de la maison et des enfants.

Skeeter, une jeune femme blanche, revient de l’université et retourne dans sa famille à Jackson. Ses rêves d’avenir sont loin de ceux de ses amies qui ont déjà fondé un foyer. Elle veut écrire. Mais à son retour, la bonne de la famille, Constantine, qui l’a élevée et à laquelle elle est très attachée, ne travaille plus chez ses parents. Sa mère refuse de lui dire pourquoi. Elle va donc essayer de découvrir les raisons de son départ.

Aibileen et Minny sont des bonnes. Elles vivent dans le quartier noir de Jackson. Elles partent tous les matins travailler chez les blancs.

Aibileen, la cinquantaine, vit seule depuis la mort de son fils.Elle travaille dans une petite maison et s’occupe, en plus du ménage, de la petite fille de la famille. Elle est très attachée à cette enfant comme elle l’a été de tous les précédents dont elle s’est occupée. Elle aussi aime écrire.

Son amie Minny, plus jeune, a quatre enfants et un mari violent. Elle n’a pas la langue dans sa poche. Elle se fait renvoyer de son travail et est embauchée par une femme pas du tout intégrée dans une société de Jackson très normalisée.

Les circonstances les amener à se retrouver, à l’initiative de Skeeter, pour recueillir les témoignages des bonnes et écrire un livre. Cela ne se fera pas sans mal du fait de la méfiance des noires vis-à-vis des blanches et du risque que les bonnes encourent à être découvertes.

Les trois femmes sont les narratrices successives de ce livre très prenant qui nous emmène cinquante ans en arrière dans un Etat Américain qui sera le dernier à abolir les lois raciales.

Edith

Publicités

Une réflexion sur “La couleur des sentiments

  1. Ce devait être le livre des vacances et je l’ai dévoré en quelques jours ! J’ai tout aimé dans ce roman, la justesse de ses personnages, le contexte historique bien planté, le suspens. On veut savoir comment cela va finir, car rien ne laisse présager une fin heureuse ou tragique.

    J'aime

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s