Une si jolie petite fille de Gitta Sereny

une-si-jolie-petite-fille-gitta-sereny-liseuses-de-bordeaux

Peut-on juger une enfant criminelle de 11 ans de la même manière qu’un adulte ? Voilà la question que pose ce livre.
En 1968, Mary Bell, 11 ans, est arrêtée, jugée et condamnée pour le meurtre de deux petits garçons âgés de 3 et 4 ans. Ces deux assassinats et le procès qui va suivre déclenchent un déferlement de haine de la part de la population, comme des médias, envers la jeune fille.
La journaliste Gitta Sereny couvre le procès. Une question la hante alors : comment peut-on juger cette enfant comme un adulte devant une cours d’assise, en public, sans se demander ce qui a pu l’amener à commettre ces crimes affreux ?
Mary Bell sera condamnée à perpétuité. Elle effectuera la première partie de sa peine dans un centre pour adolescent puis, à partir de 16 ans, elle sera envoyée en prison. Elle sera libérée en conditionnelle à 23 ans, sans avoir jamais bénéficié d’un suivi psychologique. Lire la suite

Publicités

Secret absolu de W. Wilkie Collins

collinsDans un coin d’Angleterre pas très attirant – mais si bien décrit qu’on l’imagine sans problème – se noue, entre personnes de rangs différents, des liens qui seront (ou pas) à l’origine de leur perte.
Paru en France en 1858, un Secret absolu raconte la descente en enfer d’une dame de chambre, Sarah Leason, qui est la seule à connaître un secret mettant en cause la haute société victorienne.
J’avoue : cette écriture du 19ème siècle très alambiquée m’a gonflé au début. Et leur secret, je le voyais venir gros comme une pastèque ! Il n’empêche, je me suis laissé emporter par cette intrigue. Pas étonnant quand on sait que Collins était le mentor d’Hitchcock et considéré comme l’inventeur du thriller moderne (n’en déplaise à son ami et rival Dickens).
Ayez donc le courage de lire ces presque 500 pages, les dernières étant comme du chocolat qui vous fond dans la bouche : un pur bonheur. Au-delà de la découverte du secret, on avance petit à petit vers une description de l’âme humaine à « la recherche du bien, s’il se pouvait qu’il cohabite avec le mal dans le cœur des gens ».
Par Isa G.

La femme changée en renard

renardEdité en 1922, ce curieux objet littéraire est un vrai bijou. Dans la préface de ce livre publié dans la très bonne collection Les Cahiers Rouges de Grasset, on s’interroge sur la nature exacte de ce récit. S’agit-il d’un roman, d’un conte ou plutôt d’une fable philosophique ? Le livre David Garnett commence à la manière d’un livre pour enfant :
Les faits merveilleux ou surnaturels ne sont pas aussi rares qu’on le croit…
Un couple se promène dans la forêt lorsque se produit un phénomène pour le moins étrange : la femme se transforme en renard.
A l’endroit où sa femme avait été un instant plus tôt, il vit un petit renard d’un rouge très vif.
Désespéré, l’homme rentre de promenade avec sa femme-renarde, tentant de reprendre la vie comme si rien ne s’était passé. Mais l’instinct animal rattrape sa femme qui perd progressivement ce qui lui restait d’humain. 
Comment continuer à vivre avec celle qu’il aime alors qu’elle est devenue animal ? 
Avec humour, poésie, souvent avec tendresse, l’écrivain David Garett interroge notre rapport à l’animalité et analyse la frontière, parfois fine, séparant l’homme du règne animal.
Très beau livre qui ne fait qu’une centaine de pages.
Par Marisa

Retour à Killybegs

Sorj Chalandon, Grasset, 2011

Agé de 81 ans, Tyrone Meehan revient à Killyberg, dans la maison de son père, pour y mourir. Tyrone Meehan est un traître. Il a trahi son parti, l’IRA, ses compagnons de lutte pour l’ennemi, les services secrets britanniques. Il a trahi sa cause, il s’est trahi lui-même, il a trahi sa famille, ses amis.
Tyrone Meehan nous raconte ses soixante ans de lutte, son amour pour l’Irlande, la vie dans les ghettos catholiques durant la seconde moitié du vingtième siècle, les humiliations, la prison, la mort. C’est un héros de la cause irlandaise aux yeux de toute sa communauté et de son «ami français». Et puis, il y a la trahison, longue, difficile, solitaire.
Lire la suite