Ma nuit de la lecture

Le 20 janvier, bibliothèques et librairies ont ouvert leurs portes en soirée pour dévoiler de manière ludique et festive la richesse de leurs collections*. Certains lecteurs ont pu, comme à Limoges, dormir dans la médiathèque. D’autres lieux ont proposé des jeux et des lectures. C’est le cas de la médiathèque de Podensac où s’est rendue Babeth…
 
Il fait nuit, je déambule dans la bibliothèque sans but précis. Juste observer, capter les sons, regarder les autres lecteurs, curieux comme moi de cette belle aventure. Je leur souris. Déjà l’entrée donnait le ton : quelques bougies dans des pots montrant le chemin. Un guide chapeauté (et accompagné d’un drôle d’animal en peluche sur l’épaule) me donne, d’une voix douce, le choix entre deux espaces.
Publicités

Des mots et du papier

Nous avons participé à un atelier de création de livre-objet avec Laurence Bucourt. Cette exploratrice des formes du livre nous a fait découvrir la calligraphie et le pliage de papier pour nous conduire vers la réalisation d’un livre-objet.

De simples carrés de Canson pliés et collés pour donner en résultat un petit objet d’art à déplier comme un cadeau surprise à chaque ouverture. Laurence nous avait demandé de venir avec des citations que nous avons déposées avec précaution sur le papier, des tampons encreurs sont venus parfaire la mise en forme du texte.

© Liseuses de Bordeaux

livre-objet-atelier-liseuses-de-bordeaux

© Liseuses de Bordeaux

Cet atelier était une initiative de Florence et Valérie de la bibliothèque de Mériadeck. De nombreux ateliers sont proposés tout au long de l’année en rapport avec le livre.

A venir : atelier OuLiPo (Ouvroir de littérature potentielle) avec Eduardo Berti et Frédéric Forte (21 mai), ateliers BD animés par les Requins Marteaux (21 et 22 avril) et atelier sérigraphie animé par l’Insoleuse, le 24 septembre. Ces ateliers sont ouverts à toute personne abonnée aux médiathèques de Bordeaux.

Depuis le 1er octobre 2015, les bibliothèques de Bordeaux sont gratuites pour tout le monde que vous soyez bordelais ou non. Voila une belle façon d’ouvrir la culture au plus grand nombre.

Merci à la bibliothèque Mériadeck pour cette belle initiative !

Isabelle et Babeth, 11/04/2016

Cécile Chartre : c’est la vie qui me fait écrire

cecile-chartres-liseuses-de-bordeauxAuteur jeunesse, Cécile Chartre sort cette semaine son dernier livre : Traits d’union. L’histoire d’un jeune homme qui se marie après avoir passé le bac, voilà qui sort de l’ordinaire !
L’occasion pour nous de lui poser quelques questions sur ce qui motive son écriture.

Stylo, crayon, ordinateur : avec quoi et sur quoi écrivez vous ?
Je n’ai aucun carnet, aucun cahier sur lesquels je pourrais noter vite fait les idées qui me passent par la tête. C’est pour cela que j’en oublie plein, d’ailleurs. J’écris tout sur ordinateur, plus précisément sur un Netbook qui date de Mathusalem. Je l’aime bien, je peux l’emmener partout, il rentre pile-poil dans mon (gros) sac à main. Par contre, il commence à fatiguer sérieusement, et je me doute bien que tôt ou tard, il va me lâcher. Évidemment, ce n’est pas pour cela que je pense à sauvegarder mes textes ailleurs… Lire la suite

Delphine Devil s’expose

exposition-delphine-devil-bibliotheque-liseuses-de-bordeaux-1Nichée parmi quelques livres de poésie, l’exposition Malentendus ou… est installée depuis  le 1er septembre au 3ème étage de la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Sur l’initiative des bibliothécaires Sophie et Anne-Fanchon, Delphine Devil a été invitée à faire découvrir au public ses collages. Des mots, des fils, des corps qui donnent vie à des œuvres délicates et poétiques.

Delphine compose parfois à l’aide de mots découpés dans des livres ou des magazines, parfois à partir de textes qu’elle a écrits. Ce ne sont pas que des textes à lire, mais aussi des textes à dire car son travail est à la fois artistique et linguistique. Inspirée par le papier ou ses lectures, elle laisse l’énergie créatrice agir et venir à elle. Elle travaille sur les sons, les répétitions.

Les mots sont de la matière, comme des blocs, j’enlève, je retravaille de manière musicale.

L’artiste avait déjà exposé à la galerie Première ligne où certaines de ses créations intégraient des textes engagés comme Le geste de Marta.

Je vous conseille cette exposition qui dure tout le mois de septembre à la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Babeth, 12/09/2015

Pour plus de détails sur l’exposition, cliquez ici

Le cercle des éplucheurs de polars

Amis bordelais amateurs de polars et de romans noirs, ces rencontres sont pour vous !

Le cercle des éplucheurs de polars est né début 2015 à l’initiative de Matthieu Abeberry, bibliothécaire à la bibliothèque du Grand Parc. Partant du constat que les romans policiers étaient plébiscités par les lecteurs de la bibliothèque et souvent empruntés, il a imaginé la création d’un groupe de lecture autour du polar.
Ainsi, trois fois par an, la bibliothèque organise des rencontres afin de partager et échanger autour des romans policiers et romans noirs. Trois bibliothécaires participants présentent une sélection issue des collections de la bibliothèque. La dialogue s’amorce alors, chacun étant invité à parler de ses coups de coeur, de suggérer et conseiller des lectures aux autres participants.
Pas besoin d’avoir sa carte de bibliothèque pour assister à ces rencontres. Ces réunions permettent de créer un lien entre les bibliothécaires et les lecteurs, et entre les lecteurs eux-mêmes explique Matthieu Abeberry. Il est même arrivé qu’une personne apporte ses propres livres pour les prêter aux autres participants.
Cerise sur le gâteau, grâce à un partenariat avec le festival Polars en cabanes, la bibliothèque accueillera le jeudi 24 septembre à 18h30 un auteur de roman policier, Sebastien Gendron.

Marisa, 05/06/2015

Dates à retenir :

Rencontre avec Sébastien Gendron, jeudi 24 septembre 2015 à 18h30
Prochaine rencontre du cercle : samedi 28 novembre 2015