Petit-déjeuner avec Michel Bussi

Cette année, Michel Bussi s’est prêté avec bonne humeur à l’exercice du petit déjeuner littéraire au festival Lire en poche.

La veille, il avait participé à une rencontre sur son dernier livre Nouvelle Babel. Pour la première fois, Michel Bussi s’exerce au roman d’anticipation. L’intrigue se déroule en 2097, un temps où les déplacements se font via la téléportation. Un groupe de retraités est assassiné sur une petite île privée paradisiaque. Trois policiers vont enquêter sur ces meurtres pendant qu’un journaliste ambitieux et une institutrice sous son charme vont tenter de mettre à jour la face sombre de ce nouveau monde en apparence idyllique.

Quand, durant le petit déjeuner, une lectrice lui a demandé pourquoi il avait souhaité changer de style en se tournant vers le roman d’anticipation, Michel Bussi a répondu que selon lui, le style était le même. A savoir, une intrique de départ, une enquête et un dénouement. La seule différence est que cette intrigue se déroule dans le futur. Ce qui lui a donné plus de liberté dans l’écriture.

Les lectrices lui ont également demandé comment il construisait ses personnages. Si, à l’instar d’autres écrivains, il effectuait des recherches sur les métiers de ses personnages. Michel Bussi a répondu que non car aucun de ses personnages principaux n’est vraiment spécialisé. En revanche, en tant qu’ancien chercheur géographe, il fait beaucoup de recherches sur les lieux qu’il décrit dans ses romans. Michel Bussi nous fait effectivement toujours voyager. Dans son nouveau roman, il nous amène dans les favelas de Rio, au Kazakhstan, aux confins de l’Himalaya, sur une île au bout du monde, à Samarkand. Tous ces lieux sont décrits avec précision.

Le plus souvent, il construit son histoire et trouve ensuite le lieu qui se prête le mieux à l’intrigue. Par exemple, dans Rien ne t’efface, il fallait un village isolé et un lac.  Il a donc choisi un coin d’Auvergne qu’il connait bien réunissant les deux conditions.

Michel Bussi a également répondu à une question concernant sa saga pour adolescent N.E.O. Ce sera bien une quadrilogie mais l’auteur laisse quand même une porte ouverte pour une suite.

Il nous a également révélé un scoop, Rien ne t’efface va être adapté à la télévision. Concernant les adaptions, Michel Bussi dit qu’avec le temps il peut se permettre de refuser certaines choses, ce qu’il ne pouvait faire au début.

Généreux, drôle et intéressant Michel Bussi a captivé les lectrices qui ont eu la chance de participer au petit déjeuner. On le sent passionné par ce qu’il fait et nous avons passé un très bon moment en sa compagnie.

Un grand merci à lui.

Edith, 29 octobre 2022

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s