Comment j’ai appris à lire d’Agnès Desarthe

Voilà un petit livre amusant et instructif, sur lequel je suis tombée un peu par hasard…
Si vous vous intéressez aux processus qui nourrissent le plaisir et l’apprentissage de la lecture, ce récit, bien singulier, vous intéressera sans doute !

Agnès Desarthe nous raconte une part un peu cachée d’elle-même, que les préjugés habituels ne nous laisseraient imaginer…

Comment une auteure dont on perçoit autant la jouissance de l’écriture et celle des mots a-t-elle pu résister aussi longtemps au plaisir de la lecture ? Le récit nous dévoile une petite fille une peu têtue persuadée de devenir écrivain dès son plus jeune âge, et bien empêtrée dans le sens à donner à ses lectures. Elle raconte une résistance farouche, contre les loyautés de la langue, contre les choix imposés des lectures à l’école, jusqu’à bien tard…dans ses études littéraires.
Elle lit, comprend, mais elle refuse qu’on lui dicte ses chemins.
Un jour se révèle enfin, à la nième « révision » de Madame Bovary, à quel point l’écriture peut tromper la réalité, ou autrement dit comment l’auteur peut dissimuler sa propre créativité, voire tromper le lecteur… çà et là avec malice !

Agnès Desarthe nous offre des pages pleines de souvenirs et nous témoigne de quel pacte le plaisir et l’abandon de la lecture peuvent être le fruit, un mûrissement parfois difficile, nourri d’intimité et de paradoxes.

A vrai dire… Moi qui ai déclaré assez jeune une sincère allergie aux pages moisies des livres transmis par mes grand-mères, ai passé des semaines d’ennui et de résistance pendant les vacances où il « fallait lire » deux ou trois « pavés », classiques incontournables des rentrées scolaires… Ces pages m’ont fort intéressée !
Comme quoi… Rien n’est figé, et les lecteurs résistants peuvent devenir des lecteurs gourmands et gourmets…

Enfin, il y a aussi dans ce livre de très intéressantes pages concernant la traduction, puisque rappelons-le, Agnès Desarthe est aussi depuis très longtemps traductrice…

Pour vous rassurer enfin, ce petit livre n’a rien d’un « essai classique » et ne se veut aucunement pédagogique… Il est un témoignage sincère, et se lit comme on boit du petit lait !

Laetitia, 20 mars 2017

Publicités

Vous voulez réagir à ce post ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s