Désorientale de Négar Djavadi

Wet Eye GlassesKimiâ attend. Un tube de sperme dans les mains. Alors que sa vie prend un tournant tant attendu elle se souvient. De son enfance en Iran, de ses parents Darius et Sara, opposants politiques qui ont dû fuir avec la crainte constante d’être assassinés. Même en France, terre d’asile. Retour dans la salle d’attente, où Kimiâ est engagée dans un processus de PMA. Elle nous parle du présent, du chemin parcouru des origines jusqu’au déracinement et les tentatives pour se reconstruire. Lire la suite

Publicités

Entretien avec Arnaud Cathrine

arnaud-cathrine

Lors de sa venue à Bordeaux, Arnaud Cathrine nous a accordé cet entretien, le 23 janvier 2014, en toute simplicité.

Beaucoup de vos livres s’ouvrent sur une citation en exergue. Est-ce important pour vous de mettre votre texte en résonance avec le texte d’un autre auteur ?
Oui. Je l’ai fait depuis le début. Dans Nos vies romancées d’ailleurs, je rends hommage à un certain nombre d’auteurs de chevet. En tant qu’auteur et en tant qu’individu, je suis un grand admirateur. Je trouve très exaltant d’admirer et de se nourrir des autres. Ce n’est pas citer pour citer. Certains textes ont été accompagnés et nourris par des auteurs. Ce sont des miroirs éclairants pour le lecteur. Et ce sont des dettes, tout simplement. Je crois que je pourrais même m’en tenir à cela, ce sont des reconnaissances de dettes. Citer un auteur, c’est signifier d’emblée que quelqu’un nous a aussi aidé à aller là où on est allé. Lire la suite