L’espace livre à Gradignan

Lignes de vie d’un peuple

Lire la suite

Fabuler, dit-il

© Escale du Livre

© Escale du Livre

À la faveur de la traversée d’un texte mythique, L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, l’écrivain Jérôme Game, et le musicien Olivier Lamarche, s’associent pour Fabuler, dit-il, une performance entre littérature et création sonore, version scénique de la pièce du même nom qu’ils viennent de publier dans DQ/HK, un livre-CD. (l’Attente). (Texte de présentation de L’Escale)

Miguel Cervantes. Don Quichotte de la Manche. Puis, un tourbillon. La voix du lecteur, les musiques m’entraînent… Je superpose un itinéraire imaginaire que je suis dans l’Espagne d’aujourd’hui sur celui qu’a entrepris l’écrivain espagnol tout au long de sa vie. Le chevalier errant est notre lien. La Manche et ses fameux moulins à vent. Le vent, le vent souffle et s’engouffre dans les ailes. L’imagination s’embarque, fait appel aux souvenirs d’enfance et mes sapins se transforment une nouvelle fois en dragons. C’est étrange mais apaisant parce qu’on se réinvente un univers finalement familier. Puis, le voyage reprend : la Castille, l’Andalousie et même l’Italie. Enfin, retour à Madrid. Pérégrination surprenante.

Berengère

Rêves oubliés de Léonor de Récondo

reves-oublies-leonor-de-recondo-liseuses-de-bordeauxRêves oubliés de Léonor de Récondo dresse le portait intime d’une famille confrontée aux sursauts de l’Histoire. C’est un roman intense et doux, violent et poétique.
Les rêves oubliés, ce sont ces aspirations que les vicissitudes de la vie nous forcent à laisser derrière nous. Aux rêves oubliés d’Ama et de sa famille, basque et républicaine, s’ajoutent l’exil et ses tourments. Car l’Histoire – le franquisme puis la seconde guerre mondiale – frappe de plein fouet cette famille, la forçant à se construire entre fuite et peur. Lire la suite

La bicyclette statique

de Sergi Pamiès

Editions Jacqueline Chambon, 2011.

Un article repéré dans le magazine Causette ma donné envie de feuilleter le nouveau livre de cet auteur catalan, traducteur d’Echenoz, de Toussaint et d’Amélie Nothomb.

La fantaisie du titre m’a plu, et je n’ai pas hésité bien longtemps avant d’acquérir ce recueil de nouvelles, dont aucune ne parle de bicyclette, encore moins de bicyclette statique… Et je n’ai pas été déçue.

Certes, il serait faux de dire que j’ai tout aimé dans ce livre, mais beaucoup de nouvelles m’ont plu par leur poésie, leur humour insolite ou leur douce nostalgie.

Tout le long de ce recueil, l’auteur apostrophe le lecteur, le prend par la main pour l’emmener au coeur de vies et décors imaginaires. Ainsi baladé de récit en récit, le lecteur avance de surprise en surprise et doit marquer un temps de pause entre chaque nouvelle, pour mieux la laisser agir, pour la savourer.

Si je devais choisir deux nouvelles, ce serait sans aucune hésitation « Une année de chien équivaut à sept années d’être humain » et « Mister Trujillo ».

A lire donc, avec délectation !!!

par Marisa