Ma vie de pingouin de Katarina Mazetti

katarina-mazetti-ma-vie-de-pingouin-liseuses-de-bordeaux

Tous les personnages de ce roman ont été tirés d’une mixture d’observations diverses. En aucun cas il ne peut s’agir de personnes réelles, que mes chers compagnons de voyage à bord du M/V Professor Multanovskiy se rassurent. Les seuls qui sont décrits à partir de modèles vivants sont les éléphants de mer, les albatros, les pétrels et un très grand nombre de manchots

Une cinquantaine de passagers embarqués sur un paquebot pour une croisière en Antarctique ?  L’occasion était trop belle pour la facétieuse Katarina Mazetti !

Prenez Wilma, garçon manqué résolument optimiste malgré son lourd secret, Tomas, jeune père divorcé au bout du rouleau, parti en croisière pour se suicider et Alba, septuagénaire qui entreprend de comparer l’espère humaine au genre animal.
Ajoutez à cela des personnages secondaires hauts en couleur et vous obtiendrez le microcosme humain que Katarina Mazetti se délecte à étudier, avec l’humour décapant qu’on lui connaît, mais aussi avec une tendresse infinie à l’égard de ses personnages.

Je trouve intéressant que nous évoluions tous dans des vies parallèles, en ayant seulement une connaissance superficielle de la réalité d’autrui

Après le succès du Mec de la tombe d’à côté et du Caveau de famille, Katarina Mazetti nous revient en grande forme et nous offre un roman moins léger qu’il n’y paraît, une réflexion sur les rapports humains et sur la capacité d’évoluer, au contact de nos congénères, et de réveiller le pingouin qui sommeille en nous !

Marisa, 18/03/2015
N’hésitez pas à relire notre interview de Katarina Mazetti