Guy Bedos à livre ouvert

Je n’ai pas eu d’autres universités que les librairies

La Machine à Lire proposait récemment un vagabondage en littérature en compagnie de Guy Bedos. Dans la vitrine préparée pour sa venue, pas de pamphlet politique, mais de la poésie, du théâtre et des romans. Même s’il n’est plus aussi alerte, Guy Bedos n’en reste pas moins charmeur et acerbe. Souvent la tête baissée, il répond, cherche parfois ses mots, mais lorsqu’il lève le nez et regarde droit dans les yeux son interlocuteur, son regard est profond et bien vivant. On reste sous le charme ! Pour Guy Bedos, qui a peu fréquenté l’école et « n’a pas eu d’autre université que les librairies », la littérature est avant tout une affaire de rencontres.

Lire la suite

Publicités