Intemporel

Le carnet de voyage : un genre littéraire à (re)découvrir

2rencontrescdv-bandeau

L’association Lettres du Monde organise pour la deuxième année les Rencontres du Carnet de Voyage : elles se dérouleront les 3 et 4 décembre prochains au Marché des Douves, à Bordeaux.

Le carnet de voyage n’est pas un genre nouveau. Il a été maintes fois utilisé pour rendre compte d’un voyage, dans son acception la plus large, qu’il s’agisse de l’exploration d’une terre inconnue, d’un voyage intérieur ou d’un voyage initiatique. Qu’ils soient réalisés par des écrivains, comme le célèbre Voyage en Orient d’Alphonse de Lamartine, ou par des explorateurs modernes, ils rendent compte d’une certaine perception du monde. Leur format, à mi-chemin entre le journal de bord et le carnet d’illustrateur, en fait un bel objet, agréable à feuilleter, facile à offrir…

L’illustrateur Alfred, les carnettistes Stéphanie Ledoux et Reno Marca participeront à cette édition et présenteront leur travail. Mais les Rencontres du Carnet de voyage laissent aussi la place à des expressions plus contemporaines : une performance avec Guillaume Mouton dit Mouts de l’émission Nus et Culottés aura lieu samedi à midi, suivie d’une discussion sur l’utilisation du numérique dans la création du carnet de voyage. L’exposition photographique Osons la Pause ! donnera le ton du week-end.

Le programme : ici

Florence, 1er décembre 2016

C’est quoi au juste une journée d’Alfred ?

baiser-alfred-liseuses-de-bordeaux

©Alfred

Par une fin de journée ensoleillée, Isabelle et Babeth attendent bien sagement, en sirotant une limonade, un auteur de BD dont on entend de plus en plus parler à travers la planète mais surtout à Bordeaux. Alfred, bien connu pour son travail en jeunesse (Octave et le cachalot) a reçu le prix Fauve d’Angoulême en 2014 pour Come Prima. C’est lors de ses performances dessinées que nous l’avons découvert et apprécié. De là nous avons découvert son travail et aujourd’hui nous souhaitions rencontrer cet autodidacte qui a trouvé une forme de reconnaissance avec cet album, pour savoir comment il travaillait.

Alors voilà ….c’est quoi au juste ….une journée d’Alfred ? Lire la suite

« Le premier amour d’Ernesto » à l’Escale du livre

ernestoEscale du Livre 2013. Mon premier concert dessiné, un rendez-vous manqué chaque année faute d’organisation. A deux heures du spectacle, je tente ma chance auprès de l’accueil de l’Escale pour obtenir deux invitations, n’y croyant pas du tout. Il reste des places, la chance nous sourit enfin.  Nous avons vécu un grand moment d’émotion grâce à la lecture d’Olivier Ka* d’un long extrait d’un prochain spectacle, du dessin d’Alfred*, jeune auteur BD/illustrateur, des percussions tout en finesse de la compagnie Fracas et de sa chanteuse Patricia Capdevielle.

Ernesto a toujours eu peur des femmes dont son père lui a dit qu’elles mangent les hommes. L’envie de les approcher devient si forte à l’adolescente qu’Ernesto doit échapper à l’emprise de son père et s’enfuir.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :