Nos années sauvages

karen-jay-fowler-nos-annees-sauvages-liseuses-de-bordeauxJe viens de terminer Nos années sauvages de Karen Joy Fowler quelques heures après l’avoir commencé. Drôle et dramatique à la fois, sérieux et optimiste, c’est le roman à lire cet été.

Rosemary Cooke a vingt-deux ans, elle est étudiante en Californie. Au cours d’une soirée (un peu nunuche, soirée étudiante oblige) entre étudiantes où chacune raconte sa famille, Rosemary est incapable de dire quoi que ce soit. De toute façon, elle préfère ne rien dire. Pourtant elle a un père, une mère, un frère et une sœur. Ce que Rosemary ne veut pas ébruiter, c’est la disparition de sa sœur alors qu’elle n’avait que cinq ans; ce qu’elle ne veut pas dire, pour ne pas être jugée, c’est que sa famille s’est éteinte et décomposée. Nos années sauvages, c’est l’histoire de la famille Cooke racontée par Rosemary, petit à petit, morceau par morceau, dans un récit enjoué, drôle parfois. Lire la suite

Publicités

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

jonas-jonasson-le-vieux-qui-ne-voulait-pas-feter-son-anniversaire-liseuses-de-bordeauxde Jonas Jonasson

Voilà de quoi donner du rythme à la grisaille de cet hiver… Si vous êtes grippé, en carence de vitamine D, à l’hôpital, ou simplement en état d’hibernation, voilà une histoire rocambolesque, et le mot n’est pas faible, qui excitera votre curiosité…

Allan Karlsson vient d’avoir cent ans et s’échappe de sa maison de retraite quelques instants avant une fête organisée pour lui, sans son consentement. On se prend assez vite de sympathie pour ce personnage qui ne manque pas d’énergie et de sang-froid et qui rencontre une série d’autres originaux, plus ou moins dans la légalité…

C’est un style facile et un humour truculent, une façon de revisiter l’histoire du monde d’une manière assez peu croyable…mais on se prend au jeu. On pourrait reprocher à ce récit un peu de longueur, mais vous pouvez sauter quelques pages sans perdre le fil de ce polar insolite. Bref, une littérature assez décalée, une best-seller prévisible, mais qui fait du bien !

Laetitia, 28/02/2016

L’amour est à la lettre A

de Paola Calvetti
Editions 10/18, 2010

A l’aube de ses 50 ans, Emma quitte son travail (dans une grande entreprise, bien payée, beaucoup de voyages), pour ouvrir une librairie spécialisée dans les romans d’amour. Elle y rencontre son premier amour Frederico. Lui est architecte, marié, un enfant et vit à New York . Ils vont entamer une liaison épistolaire pendant quelques années jusqu’à la mort de la femme de Frederico.
Une histoire pleine de charme, de tendresse, de douceur (jusque dans le climat et l’art de vivre de Milan, où habite Emma) et surtout de liberté (ils ont 50 ans, divorcée ou veuf, les enfants sont grands…) Et puis c’est une histoire pleine d’espoir sur l’Amour.
Description du petit monde d’une librairie indépendante : les habitués – les gens de passage et les gens qui y travaillent et l’Ennemi fidèle qui rôde…

Bérengère