Le nuage d’obsidienne d’Eric McCormack

le-nuage-d-obsidienne-eric-mccormack-liseuses-de-bordeaux

Dans Le nuage d’obsidienne, j’ai retrouvé avec bonheur l’univers bien particulier des romans d’Eric McCormack, auteur écossais que j’ai découvert il y a quelques années avec L’épouse hollandaise, un roman singulier et captivant.

C’est la découverte d’un vieux livre du 19e siècle dans une petite librairie d’une ville mexicaine qui constitue le point de départ de ce roman. Cet ouvrage intrigue le héros – et narrateur – du roman de McCormack, Harry Steen : il le renvoie à une époque reculée de sa vie, lorsque, très jeune homme et amoureux, il vivait dans une petite localité des Uplands en Ecosse, Duncairn, se préparant à exercer le métier d’enseignant. Harry a été marqué précocement par la mort accidentelle de ses parents, il le sera encore plus à Duncairn par le rejet inexplicable de la part de la jeune fille qu’il aime.

Lire la suite

L’épouse hollandaise

de Eric McCormack

Points, 2007

Un écrivain, embourbé dans l’écriture d’un roman-western (!), recueille les paroles de son voisin, un vieil homme, lors de visites à l’hôpital. C’est le début d’un récit d’aventures imbriquées vécues par ce voisin, par sa mère et surtout par son père, anthropologue passionné par les tribus « primitives ».  On voyage, on s’interroge, on essaye de comprendre. Un bon moment de lecture, qui fait « voir du pays », puisqu’on suit l’homme dans sa quête, et réfléchir sur le mystère des choix humains : pourquoi cette femme fait-elle entrer dans sa maison et dans sa vie un homme qui se présente comme son mari et ne l’est pas, pourquoi un homme part-il s’installer dans une île inhospitalière, pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Quelques mots sur Eric McCormack : écrivain, universitaire d’origine écossaise et vivant au Canada. Belle moustache.

Isabelle