Évariste, révolutionnaire de génie

evariste-francois-henri-deserable-liseuses-de-bordeauxÉvariste Galois… Ce nom ne vous dit sans doute pas grand chose, mais il figure au panthéon des mathématiciens. Mort à vingt ans dans un duel, ce jeune homme inconnu du grand public a eu le temps de révolutionner les mathématiques, rien que cela. François-Henri Désérable lui consacre son premier roman, Évariste, publié chez Gallimard début 2015.

Lire la suite

Publicités

Devenir Carver

rodolphe-barry-devenir-carver-liseuses-de-bordeauxDisparu en 1988 à l’âge de 50 ans, Raymond Carver est l’un des plus grands écrivains américains du 20ème siècle. A sa mort, en août 1988, le Sunday Times titrait « Le Tchekhov américain est mort ».

En janvier 2014, Rodolphe Barry publie aux éditions Finitude un ouvrage sur la vie de Raymond Carver, Devenir Carver. L’occasion pour nous de lui poser quelques questions… Lire la suite

Mère de poète, un rôle bien difficile

biblliotheque-bordeaux-logo-liseuses-de-bordeauxLa bibliothèque du Grand-Parc à Bordeaux a invité samedi 15 février Marie-Hélène Sainton pour une nouvelle conférence intitulée « Les poètes et leur mère« . Deux Liseuses y ont assisté et vous en donnent une libre interprétation…

Baudelaire, Verlaine, Rimbaud… Quelle relation ces trois génies avaient-ils avec leur mère ? Ont-elles compris leur génie avant les autres ? Les ont-elles encouragés dans cette voie difficile qu’est la poésie ? Au vu de leurs existences pour le moins tourmentées, cette relation s’avère bien difficile… Lire la suite

Des éclairs

de Jean Echenoz

Editions de Minuit, 2010

Il s’agit de la biographie fictive inspirée de la vie de l’ingénieur d’origine serbe Nikola Tesla (1856-1943) dont les travaux portèrent sur l’énergie électrique et les transmissions (considéré comme le créateur de la radiodiffusion). Surdoué, il parle sept langues, possède 14 doctorats, a déposé 900 brevets d’invention. Il émigre aux Etats-Unis à l’âge de 28 ans pour rejoindre l’entreprise de Thomas Edison.
On suit sa carrière fantasque, souriant de se troubles obsessionnels compulsifs et de sa seule passion avérée… des pigeons.
Ce roman s’inscrit dans une série de trois (avec Ravel et Courir). Ecriture distanciée d’Echenoz qui emmène le lecteur du réel au fantastique. Ecriture très visuelle, cinématographique, qui laisse beaucoup de traces dans la mémoire du lecteur. C’est aussi la découverte d’une époque, celle de l’industrie naissante aux Etats-Unis sur fond de prohibition.

Hélène