Le carnet de voyage : un genre littéraire à (re)découvrir

2rencontrescdv-bandeau

L’association Lettres du Monde organise pour la deuxième année les Rencontres du Carnet de Voyage : elles se dérouleront les 3 et 4 décembre prochains au Marché des Douves, à Bordeaux.

Le carnet de voyage n’est pas un genre nouveau. Il a été maintes fois utilisé pour rendre compte d’un voyage, dans son acception la plus large, qu’il s’agisse de l’exploration d’une terre inconnue, d’un voyage intérieur ou d’un voyage initiatique. Qu’ils soient réalisés par des écrivains, comme le célèbre Voyage en Orient d’Alphonse de Lamartine, ou par des explorateurs modernes, ils rendent compte d’une certaine perception du monde. Leur format, à mi-chemin entre le journal de bord et le carnet d’illustrateur, en fait un bel objet, agréable à feuilleter, facile à offrir…

L’illustrateur Alfred, les carnettistes Stéphanie Ledoux et Reno Marca participeront à cette édition et présenteront leur travail. Mais les Rencontres du Carnet de voyage laissent aussi la place à des expressions plus contemporaines : une performance avec Guillaume Mouton dit Mouts de l’émission Nus et Culottés aura lieu samedi à midi, suivie d’une discussion sur l’utilisation du numérique dans la création du carnet de voyage. L’exposition photographique Osons la Pause ! donnera le ton du week-end.

Le programme : ici

Florence, 1er décembre 2016

Publicités

Delphine Devil s’expose

exposition-delphine-devil-bibliotheque-liseuses-de-bordeaux-1Nichée parmi quelques livres de poésie, l’exposition Malentendus ou… est installée depuis  le 1er septembre au 3ème étage de la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Sur l’initiative des bibliothécaires Sophie et Anne-Fanchon, Delphine Devil a été invitée à faire découvrir au public ses collages. Des mots, des fils, des corps qui donnent vie à des œuvres délicates et poétiques.

Delphine compose parfois à l’aide de mots découpés dans des livres ou des magazines, parfois à partir de textes qu’elle a écrits. Ce ne sont pas que des textes à lire, mais aussi des textes à dire car son travail est à la fois artistique et linguistique. Inspirée par le papier ou ses lectures, elle laisse l’énergie créatrice agir et venir à elle. Elle travaille sur les sons, les répétitions.

Les mots sont de la matière, comme des blocs, j’enlève, je retravaille de manière musicale.

L’artiste avait déjà exposé à la galerie Première ligne où certaines de ses créations intégraient des textes engagés comme Le geste de Marta.

Je vous conseille cette exposition qui dure tout le mois de septembre à la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux.

Babeth, 12/09/2015

Pour plus de détails sur l’exposition, cliquez ici

Le Festival Regard 9, pour partager des moments de création

regard9-2015-liseuses-de-bordeauxDu 25 mai au 7 juin, le Festival de BD bordelais se tiendra à l’Espace Saint Rémi et sur l’I.Boat, aux bassins à flot.

Après Alfred et ses Italies, le Festival invite le dessinateur voyageur Christian Cailleaux. Voix profonde, allure de gentleman, curieux des autres, Christian Cailleaux a beaucoup parcouru la terre et ses océans, de l’Inde au Canada et à l’Afrique. Sur terre, il a animé de nombreux ateliers de dessin dans les centres culturels ; sur les océans, il a navigué à bord des bâtiments de la Marine Nationale, avec son ami le comédien-écrivain Bernard Giraudeau.

A partir du 25 mai, l’exposition La Terre est bleue vous conviera au voyage sur le grand bateau de l’Espace Saint Rémi, où Christian Cailleaux a voulu retracer les émotions qu’il a ressenties lors de ses périples, au rythme des débarquements et des rembarquements. L’entrée sera un quai, on verra la mer depuis le bateau, on voyagera puis on débarquera « ailleurs ». Vous pourrez ainsi toucher des yeux la « dimension rêvée, la dimension fantasmée du voyage ».  Soirée d’inauguration qui promet d’être riche en émotions, le 26 mai à 19h.

christian-cailleaux-liseuses-de-bordeaux

Christian Cailleaux

Du 5 au 7 juin, un grand bouillonnement créatif prendra d’assaut l’I.Boat et ses plages, dans le cadre de la carte blanche donnée à l’auteur bordelais. En voici un aperçu : Lire la suite

L’Escale hors les murs

L’Escale du Livre revient les 10, 11 et 12 avril prochains dans le quartier Sainte-Croix à Bordeaux.
Le programme est foisonnant, nous aurons l’occasion d’y revenir.

escale-du-livre-programme-2015

Profitons de cet événement pour partir à la découverte, entre deux conférences, de l’une des rues les plus sympathiques de Bordeaux, la rue Camille Sauvageau qui mène du TnBA à la place Saint-Michel, enfin rendue à ses piétons.

Cette courte escapade vous révèlera des trésors :  authentique boutique vintage Vestida au n° 23, cuisine « comme à la maison » Chez ta mère au n°12, déjeuner en terrasse chez Croq’délice au n°38 ou le meilleur saumon fumé de Bordeaux chez Goldsmith’s au n° 17.

Mais surtout, au n° 34 de la rue Camille Sauvageau, seront présentées les planches originales de Suite Française : Tempête en Juin (Denoël Graphic, 2015) d’Emmanuel Moynot et Chantal Quillec, adaptation en BD du roman posthume d’Irène Némirovsky, prix Renaudot 2004.

atelier34-suite-française-escale-du-livre-liseuses-de-bordeaux

L’album met en scène la débâcle et l’exode à travers une galerie de personnages jetés sur les routes de France en 1940.
Une séance de dédicace exceptionnelle en présence des deux auteurs aura lieu le samedi 11 avril à partir de 13h.
L’atelier sera ouvert jeudi 9 et vendredi 10 avril de 14h à 19h et samedi 11 et dimanche 12 de 11h à 19h
Pour tout renseignement : 05 56 91 19 93

Hélène